Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

EXCLUSIF : Thales remporte le marché SMDR avec son Spy'Ranger

Le drone Spy'Ranger avec sa rampe de lancement et l'antenne relais de la station de contrôle © Emmanuel Huberdeau

 

Dernière ligne droite pour le programme de drone léger de l'armée de terre SMDR (système de minidrones de renseignement). Selon nos informations, ce serait Thales qui remporte le marché, avec son drone Spy'Ranger ! Ce marché de 70 systèmes est évalué à une centaine de millions d'euros. Un système comprenant un segment sol et 3 mini-drones, ce sont 200 vecteurs que Thales s'apprête à livrer à l'armée de terre. Le Spy'Ranger va donc succéder au DRAC (drone de reconnaissance au contact) d'Airbus. La notification du marché pourrait intervenir dans les prochaines semaines. Perdant sur le segment du drone tactique (classe 1 tonne), remporté par le Patroller de Sagem, Thales se voit tout de même confier le rôle de fournisseur des mini-drones de reconnaissance (classe 20 kg) de l'armée de terre. La compétition a été rude et a opposé de nombreux industriels français (Thales, Airbus, Safran) et étrangers (israélien, américain).

 

Propulsé par un moteur électrique, le Spy'Ranger (relire nos articles ici et ) est basé sur une cellule développée par une PME française, Aviation Design. Mais les points forts du futur minidrone de l'armée de terre résideraient surtout dans la haute définition des images collectées, grâce à un algorithme de traitement dérivé de celui développé pour le pod Reco NG du Rafale ainsi que d'une liaison de données très performante permettant de transmettre en simultané des images infra-rouge et champ visible. Le Spy'Ranger affiche une autonomie de plus de 2h30 et un rayon d'action pouvant atteindre 30 km.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.