Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Avions de combat

L'US Air Force défend à nouveau le F-35

Les quinze F-35A actuellement confinés au sol devraient reprendre les vols en décembre 2016 au plus tard, selon Lockheed Martin et l'US Air Force. © Lockheed Martin

Suite au problème rencontré par le F-35A, lié à l'isolation des conduites de refroidissement traversant les résevoirs de kérosène, les officiers supérieurs de l'US Air Force sont montés au créneau pour prendre la défense de l'appareil, dont quinze exemplaires sont actuellement confinés au sol depuis le 16 septembre.

Lockheed Martin et l'US Air Force ont l'ambition de réparer ces quinze appareils (treize américains et deux norvégiens basés à Luke AFB) pour le mois de décembre. "Le problème le plus récent dont nous nous occupons à l'heure actuelle n'est pas d'ordre technique ni conceptuel, il est du à un défaut de contrôle qualité chez un fournisseur" a commenté le lieutenant général Christopher Bogdan, à la tête du JPO (Joint Program Office, bureau commun au programme).

Ce dernier, ainsi que Lockheed Martin, l'Air Force Life Cycle Management Center (centre de gestion du cycle de vie de l'US Air Force) et le Naval Air Systems Command (commandement des systèmes aéronavals) "ont défini une solution [qui consisterait à] percer les ailes ou à passer par les panneaux d'accès dans le but de récupérer l'isolant, ainsi que les corps étrangers ayant entraîné des dommages, avant de tout refermer et remettre l'appareil en vol", a ajouté le lieutenant général Bogdan.

Reste la question des quarante-deux appareils actuellement sur la chaîne d'assemblage, qui eux aussi été équipés des conduites défectueuses en provenance du fournisseur concerné. "Notre priorité est de remettre en état de vol les quinze appareils actuellement au sol. Les deux mois à venir [octobre et novembre] seront entièrement consacrés à ces avions, nous nous occuperons ensuite des appareils sur la chaîne", a ajouté le lieutenant général Bogdan.

Toujours est-il qu'il s'agît du énième problème rencontré par le JSF, après une longue liste dans laquelle figure les problèmes rencontrés par le turboréacteur, ceux liés au siège éjectable, le défaut de fonctionnement du système de maintenace ALIS ou encore le casque Gen pour ne citer qu'eux. Ce qui a poussé le général de brigade Scott Pleus, directeur du bureau d'intégration du F-35 de l'US Air Force, a une saillie destinée à tempérer les opionions les plus négatives vis-à-vis de l'appareil de Lockheed Martin.

"Si vos opinions sont basées sur les déclarations d'une personne qui n'a pas volé sur cet appareil ou qui ne l'a pas maintenu en état de vol, je peux vous affirmer que vous êtes dans l'erreur. Je suis ici présent pour vous affirmer que cet avion vole très bien et qu'il vole même de mieux en mieux jour après jour", ajoutant que les seuls experts du F-35 sont ceux qui entretiennent l'appareil et le font voler au quotidien.

Joint Program Office

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.