Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

L'ESA confie le deuxième ESM d'Orion à Airbus Defence and Space

Un nouveau contrat qui témoigne de la confiance de la Nasa dans le savoir-faire européen. © P.-F. Mouriaux/Air & Cosmos

Ce matin, l'Agence spatiale européenne et Airbus Defence and Space ont signé un nouveau contrat industriel pour la construction d'un deuxième module de service européen du vaisseau américain Orion, dont le vol est prévu en 2021.

Signé ce 16 février à Brême (Allemagne), en présence notamment du nouvel astronaute européen Matthias Maurer, le nouveau contrat industriel entre l'Agence spatiale européenne et Airbus Defence and Space porte sur la construction de l'ESM 2 (European Service Module 2), le deuxième exemplaire de vol du module de service européen du vaisseau américain d'exploration habité Orion-MPCV (Multi-Purpose Crew Vehicle).

Cet accord, d'un montant de 200 M€, prolonge celui de novembre 2014 pour réaliser le premier exemplaire de vol de l'ESM 1, dont les performances doivent être validées en 2018, lors de la mission EM 1 (Exploration Mission 1). Le vaisseau Orion, inhabité (pour le moment...), effectuera alors un périple complexe vers la Lune et au-delà.

Un demi-siècle après Apollo.

Programmée trois ans plus tard, la mission EM 2 embarquera cette fois un équipage, pouvant comporter jusqu'à quatre astronautes (mais pas d'Européen, a priori). Ce sera la première fois depuis décembre 1972 que des hommes dépasseront l’orbite terrestre basse, cette fois avec des équipements européens assurant la propulsion, l’alimentation électrique, l’approvisionnement en eau et le contrôle thermique du vaisseau.

L'ESM 1 est actuellement en cours d'intégration dans l'usine d'Airbus Defence and Space, à Brême. Sa structure a été fabriquée par Thales Alenia Space, dans son usine de Turin (Italie). L'ensemble doit peser un peu plus de 13 tonnes et comporter quelques 20 000 pièces et composants.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.