Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Bourget 2017

Bourget 2017 : Textron dévoile le Night Warden

Textron Systems a dévoilé son drone Night Warden lors du premier jour de ce salon du Bourget 2017. © Textron Systems

C'est au premier jour de ce Salon du Bourget que Textron dévoile son dernier drone, le Night Warden.

Textron Systems a profité de ce premier jour d'ouverture du Salon du Bourget pour dévoiler son dernier né, le drone Night Warden. Ce drone TUAS (Tactical unmanned aircraft system) est en fait une évolution du Shadow M2, avec de multiples évolutions qui ont conduit à cet aéronef différent, selon les dires de son constructeur. Le Night Warden a 70 % de compatibilité avec le Shadow.

Avec une vitesse maximale de 90 kts (166,6 km), une endurance se portant jusqu'à quinze heures (qui peut être portée à dix-huit heures en sacrifiant une partie de la charge utile) et une charge utile maximale de 59 kg (130 livres), cette nouvelle plate-forme utilise pour sa motorisation un moteur Wankel refroidi par liquide. Ce dernier se caractérise par une signature acoustique réduite et produit plus d'électricité que les précédents systèmes de Textron, c'est-à-dire jusqu'à 2 000 Watts.

Le Night Warden peut recevoir en option un équipement Satcom, ce qui le propulse dans la catégorie des drones Male de groupe IV. Le Night Warden se caractérise également par son architecture ouverte et une soute à double emploi, ce qui permet ainsi d'utiliser la plate-forme en qualité de relais de communication, d'équipement détecter et éviter ("sense and avoid") voire même de drone de guerre électronique, de plate-forme sigint, d'écoute des signaux adverses.

Le Night Warden peut également emporter la bombe planante de précision Fury. L'aéronef, grâce à son train d'atterrissage robuste, peut également se poser sur des pistes non préparées.  Le Night Warden utilise un système de décollage et d'atterrissage automatique et nécessite seize heures de formation des opérateurs avant prise en mains.

Le drone a réalisé plus de 400 heures de vol dans le cadre des démonstrations effectuées aux clients potentiels, parmi lesquels figurent certains pays de l'Europe, mais également du Moyen-orient et de la région Asie-Pacifique. Pour le moment, Textron Systems n'a pas de commandes fermes ou optionnelles pour son aéronef.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.