Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Histoire

Boeing franchit le cap des dix mille 737 produits

Le premier Boeing 737, dont le premier vol fut réalisé le 9 avril 1967. © Boeing

Voici dans un premier volet qui s'étend de 1967 à 1991, une histoire succincte de la série des Boeing 737 Classic, par opposition aux Next Generation et MAX qui seront abordés dans un second volet.

Plusieurs milliers d’employés de Boeing se sont réunis mardi 13 mars sur le site de Renton, près de Seattle, pour célébrer la sortie d’usine du 10 000ème exemplaire d’un appareil de la famille 737. Cet avion est un 737 MAX 8 qui a été commandé par la compagnie Southwest Airlines.

L'histoire du Boeing 737 débute en 1964, sous forme d'un appareil dérivé des 707 et 727, en qualité de court et moyen-courrier et complément du 727. Joe Sutter, le père du 747 (http://www.air-cosmos.com/le-pere-du-boeing-747-joe-sutter-est-mort-81801), souhaite que les turboréacteurs soient disposés sous les ailes à la différence du projet initial, qui retient l'empennage en T et des moteurs en nacelle façon Caravelle. Le biréacteur est prévu pour transporter 50 à 60 passagers.

Lufthansa est la compagnie cliente de lancement, avec une commande de 21 avions et selon les souhaits de l'opérateur, la capacité passe à 100 sièges. En avril 1965, United Airlines commande 40 appareils, mais sous une version légèrement plus grande qui, avec un fuselage allongé de 36 pouces (91 cm) deviendra le 737-200 tandis que la version commandée par Lufthansa prendra la dénomination 737-100.

Environ 60 % de la structure du 727 sont utilisés sur celle du 737 afin d'accélérer le développement car l'avionneur de Seattle a lancé son appareil au moment ou la concurrence a déjà une belle avance, notamment Douglas avec son DC-9, BAC avec son One-Eleven sans parler du Fokker F28 Fellowship.

Si aujourd'hui les 737 sont produits à Renton, il n'en a pas toujours été ainsi puisqu'au départ, les appareils étaient assemblés du côté adjacent à Boeing Field, l'ancien aéroport principal de Seattle et qui sert aujourd'hui pour les essais et la livraison des avions produits par l'avionneur.

Le premier 737-100 vole le 9 avril 1967 et se voit certifié le 15 décembre de la même année. Lufthansa reçoit son premier appareil fin décembre 1967 et débute son exploitation en février 1968. La version -200 vole le 8 août 1967 et se voit certifiée le 21 décembre 1967. Cette dernière sera largement préférée au 737-100.

Le 737 vit au moins par deux fois voir sa chaîne de production menacée. D'abord en raison de ventes faibles au cours de la décennie 1970 -notamment 1972 avec seuls 22 avions livrés et 19 en commande- mais l'US Air Force sauva le programme par la commande de T-43, une version militaire destinée à la formation à la navigation des équipages. Des difficultés financières liées au développement du supersonique 2707 et la production du 747 feront un temps envisager la vente du projet au Japon, mais l'annulation du supersonique change la donne.

La première refonte du 737 intervient en 1979, avec une meilleure capacité d'emport et une autonomie allongée. Le motoriste CFMI fournit les turboréacteurs à grand taux de dilution, ce qui sera le début d'une autre aventure aéronautique à succès. Le fuselage est rallongé de 9 pieds et 5 pouces (2,87 m) avec une capacité de transport poussée à 149 passagers. La voilure se voit agrandie de 53 cm tandis que les becs de bord d'attaque et volets sont revus, ainsi que l'empennage. Le prototype du 737-300, qui est le 1001e 737 produit, vole le 24 février 1984.

Deux ans et quatre mois plus tard, en juin 1986, le développement du 737-400 est lancé. L'appareil a un fuselage allongé de trois mètres supplémentaires par rapport au -300 et emporte jusqu'à 188 passagers. Le premier vol se tient en février 1988. Suit la version -500 qui tient lieu de remplaçante des anciens -200 et incorpore la presque totalité des modifications apportées au -300 tout en disposant d'une plus grande autonomie. Les CFM56-3 apportent un gain de consommation de 25 % par rapport aux turboréacteurs d'origine du -200, les Pratt & Whitney JT8D-1.

Le -500 est développé à partir de 1987 et vole pour la première fois fin juin 1989. Southwest Airlines a commandé 20 exemplaires qui sont livrés à partir de fin février 1990. Ces séries, jusqu'au 737-500 sont baptisées "Classic" par opposition aux -600, -700, -800 et -900 soit les modèles Next Generation qui affrontent la concurrence venue d'Europe, soit l'Airbus A320. C'est ce que nous verrons prochainement.

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.