Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Arianespace change de forme juridique et de gouvernance

A. Charmeau (à gauche) et S. Israël (à droite). © Mykeul (@Mykeul4Mykeul)

Afin de « renforcer la cohérence d’action » avec son principal actionnaire, Airbus Safran Launchers, Arianespace évolue dans sa forme juridique et dans sa gouvernance.

Trois mois après le rachat des 34,68% de participation du Cnes par Airbus Safran Launchers, l'opérateur de lancement français Arianespace devient une SAS (société par actions simplifiée) et change de gouvernance : Alain Charmeau, président exécutif d’Airbus Safran Launchers, devient également président du conseil d’administration de la société holding Arianespace Participation, tandis que Stéphane Israël, président d’Arianespace SAS et directeur général d’Arianespace Participation, entre au comité exécutif d’Airbus Safran Launchers en tant que directeur des programmes de lanceurs civils (Ariane 5 et Ariane 6) une fonction qui était jusqu'alors assurée par Alain Charmeau, à titre transitoire.

« Cette modification a pour but de simplifier et de moderniser la gouvernance d’Arianespace, indique le communiqué d'Airbus Safran Launchers. Elle permettra plus de réactivité et facilitera les relations entre les maîtres d’œuvre industriels et Arianespace SAS, tout en étant cohérente avec le nouvel actionnariat d’Arianespace Participation. »

Cette évolution, après avoir reçu un avis positif de la part des représentants du personnel d’Arianespace au cours du mois de février, avait été présentée au dernier Conseil de l’Agence spatiale européenne, le 16 mars. Elle a été validée à l'unanimité le 27 mars lors des assemblées générales annuelles d’Arianespace SAS et Arianespace Participation.

Airbus Safran Launchers est actionnaire à 74% d’Arianespace depuis le 31 décembre 2016. Les 26% restants sont détenus par 17 représentants de l’industrie européenne des lanceurs.

 

Déclarations officielles.

« Cette évolution s’inscrit dans la continuité de la rationalisation de la gouvernance de la filière européenne des lanceurs, que nous menons depuis 2014, a déclaré Alain Charmeau. Elle permet de placer sous une responsabilité unique, celle de Stéphane Israël, l’ensemble de l’organisation industrielle d’Ariane 5, depuis la production jusqu’à la commercialisation, tout en préparant le développement, la production et la commercialisation d’Ariane 6 dans les meilleures conditions et pour le plus grand bénéfice des clients d’Arianespace. »

« Forte de cette nouvelle gouvernance, Arianespace pourra s’appuyer sur son maître d’œuvre industriel et premier actionnaire, Airbus Safran Launchers, pour toujours mieux répondre aux attentes de ses clients ainsi qu’aux évolutions du marché, a complété Stéphane Israël. Je tiens à remercier Alain Charmeau pour sa confiance. Je m’emploierai à créer des synergies entre Arianespace et Airbus Safran Launchers qui seront sources d’opportunités pour l’ensemble des équipes des deux entreprises. Dans ce nouveau contexte, Arianespace travaillera également de façon plus intégrée avec Avio/ELV pour le succès de Vega et confirmera son engagement autour de l’exploitation de Soyouz avec son partenaire Roscosmos. »

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.