0
Défense
US: Northrop Grumman développera le prochain bombardier furtif © Northrop Grumman

| GBelan

US: Northrop Grumman développera le prochain bombardier furtif

 

L'annonce était attendue. Après une rude competition de 4 ans, le Pentagone a hier soir mis fin au suspens. Le marché géant, estimé entre 60 et 80 milliards de dollars, a été attribué à l'industriel Northrop Grumman. Concepteur du B-2, Northrop est en charge de développer son successeur, le Long Range Strike Bomber, ou LRS-B, le prochain bombardier furtif à long rayon d'action de l'US Air Force. Au grand dam de Lockheed et Boeing, Northrop remporte un marché considéré comme l'un des plus important de l'histoire de l'US Air Force. Le développement du prochain bombardier pourrait être suivi de l’acquisition de 100 avions. Car, outre le B-2, le LRS-B doit remplacer la flotte de B1-B et surtout celle des B-52, dont 76 sont en service, accusant plus de 50 ans de bons et loyaux services. Le LRS-B doit être optionnellement piloté et devra pouvoir emporter des charges conventionnelles comme nucléaires. Furtif, ce futur bombardier stratégique, doit être capable de pénétrer en profondeur un territoire ennemi avec de hautes capacités de survavibilité dans un environnement complexe. « Basé sur les exigences définies, le coût unitaire moyen d'acquisition par aéronef devra être égal à 550 millions de dollars (de 2010) lors de l'acquisition de 100 avion LRS- B ", a déclaré le Pentagone. D'ors et déjà, la première tranche ferme prévoit l'achat de 21 appareils.

C'est un coup dur pour l'activité avions de combat de Boeing. Alors que Lockheed est en charge du JSF F-35, Boeing va bientôt voir la fin des F-15 et F-18.

 

 

Northrop Grumman LRS-B Pentagone

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription