0
Aviation Civile
United Airlines envisage de supprimer 36 000 emplois
United Airlines envisage de supprimer 36 000 emplois
© Boeing

| HEGUY Jean-Baptiste

United Airlines envisage de supprimer 36 000 emplois

La compagnie, qui prévoit de supprimer plus d'un tiers de ses effectifs, n'exclue pas des licenciements secs.

Après American Airlines qui a évoqué la nécessité de supprimer 20 000 emplois en trop à l'automne, c'est au tour de la compagnie United Airlines d'annoncer sa volonté de supprimer jusqu'à 36 000 emplois en octobre, soit plus d'un tiers de ses salariés. Les compagnies aériennes américaines ont bénéficié d'un soutien financier de 25 milliards de dollars pour les aider à passer le cap de la chute brutale des réservations suite à la crise mondiale du Covid-19. Elles s'étaient engagées à ne pas supprimer d'effectifs jusqu'au 30 septembre. 

"Bien que la demande ait légèrement augmenté depuis son creux d'avril, notre activité devrait s'afficher en baisse de 75% en juillet par rapport à l'an dernier et nous prévoyons une baisse de 65% en août par rapport à l'an dernier", précise la compagnie dans un mémo que s'est procuré l'AFP. "La réalité est que United ne peut tout simplement pas continuer avec le nombre actuel de salariés après le 1er octobre dans un environnement où la demande de voyages est si déprimée". 

Les coupes décidées par United, qui comptait 95 200 salariés au 31 mars, concernent tous le corps de métiers, des agents d'aéroport aux pilotes. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription