1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© Tesla
07/12/2017 10:46 | Par Pierre-François Mouriaux

Une Tesla vers Mars : info ou intox ?

Le premier vol du lanceur lourd Falcon Heavy de SpaceX, en janvier prochain, pourrait envoyer le coupé sportif d'Elon Musk vers la planète rouge. Une très belle opération de communication.

Jamais en panne d’inspiration, Elon Musk, le PDG de SpaceX et de Tesla, a d’abord annoncé le 2 décembre sur son compte Twitter que le futur lanceur lourd Falcon Heavy, disposant d’une poussée deux fois plus grande que les plus puissants des prochains lanceurs, serait lancé le mois prochain depuis le pas de tir d’Apollo 11 à Cap Kennedy, en Floride. Puis, dans un second message, il a précisé que sa charge utile, jusqu’alors inconnue, serait son propre coupé sportif électrique Tesla (rouge cerise), jouant le célèbre morceau « Space Oddity » de David Bowie. Destination : Mars, pour un voyage de plusieurs milliards d’années… si tout se passe bien au décollage, précise-t-il.

 

Confirmations.

Annonce fantaisiste (au printemps dernier, Elon Musk avait reconnu réfléchir à « la chose la plus absurde possible » pour remplir la coiffe du Falcon Heavy) ou véritable décision (techniquement faisable) ? La nouvelle semble bien se confirmer, après un échange de mails qu'Elon Musk aurait eu avec un journaliste du site d'actualités technologiques américain The Verge, et des confidences de certains de ses employés.

L'idée fait en tous cas fait grand bruit, entre les aficionados de l'entrepreneur d'origine sud-africaine, évidemment enthousiastes, et les partisans d'un espace propre, qui condamnent l'envoi d'un tel débris. Et cette fois, ce sont à la fois l'opérateur de lancement et le constructeur de véhicules électriques qui profitent d'une publicité virale et gratuite.

Elon Musk Falcon Heavy Mars SpaceX Tesla Vol inaugural

Répondre à () :

| Connexion | Inscription