1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© ESA
09/02/2015 10:28 | Par Stefan Barensky

Une première mondiale en bandes Q/V sur Alphasat

Le 4 février, l'Agence spatiale italienne (ASI) a réalisé la première visioconférence de l'histoire à utiliser les bandes Q et V du spectre électromagnétique, via la charge utile spécialement conçue à cet effet sur le satellite Alphasat I-XL de l'ESA.

Baptisée « Aldo Paraboni », du nom du pionnier italien des liaisons par satellite à hautes fréquences, cette charge utile représente une première tentative d'utilisation des fréquences entre 38 et 48 GHz, au delà de l'actuelle bande Ka (20/30 GHz), pour étendre le domaine du spectre accessible aux télécommunications par satellite.

Cette montée en fréquence permettra l'utilisation d'antennes encore plus petites, mais présente le désavantage d'être encore plus sensible à l'atténuation par les précipitations.

L'extension du spectre accessible aux liaisons satellitaires pourrait devenir un enjeu majeur des prochaines années si l'offensive des opérateurs cellulaires terrestres pour récupérer à leur usage des portions de la bande C actuellement utilisées par les satellites était couronnée de succès lors de la conférence mondiale des radiocommunications (CMR) qui se déroulera du 2 au 27 novembre à Genève sous l'égide de l'Union internationale des télécommunications (UIT).

L'expérience, qui a duré une heure, a été conduite entre le siège romain de Space Engineering SpA, sous-traitant de l'ASI, et les stations terrestres de Tito Scalo à Potenza (Basilicate) et Spino d’Adda, à Crémone (Lombardie).

Après cette première, les scientifique italiens vont s'atteler à étudier l'utilisation pratique de ces fréquences et les effets des conditions météorologiques sur la qualité des transmissions.

Télécommunications

Répondre à () :

| Connexion | Inscription