1
Espace
Une cinquième commande institutionnelle pour Ariane 6 © ESA

Une cinquième commande institutionnelle pour Ariane 6

Arianespace vient de confirmer la précommande de quatre nouveaux lancements doubles, par son futur lanceur lourd, de satellites du programme de navigation européen Galileo.

Huit satellites en quatre missions.

Passée par l'Agence spatiale européenne pour le compte de la Commission Européenne, la commande annoncée ce 10 mars par Arianespace concerne la mise sur orbite moyenne, à partir de janvier 2022, de huit satellites du troisième lot de la constellation Galileo (n°31 à 38), soit quatre lancements doubles sur Ariane 62 (version équipée de deux propulseurs d’appoint) – compatibles avec un lanceur Soyouz.

Ceux-ci permettront le déploiement final de la constellation européenne de navigation par satellite, démarrée en octobre 2011 depuis le Centre spatial guyanais (mission Soyouz VS 01), et le remplacement de certains satellites.

 

En attendant le prochain budget de l’UE.

Cette pré-commande figurait dans le discours écrit de Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur (DG Grow), donné le 22 janvier dernier à Bruxelles, en clôture de la 12e Conférence sur la politique spatiale européenne.

Elle sera confirmée après le vote du budget communautaire pluri-annuel 2021-2027, actuellement en cours de discussion, dans lequel ces réservations s’inscrivent.

Les termes de la commande ont cependant déjà été approuvées par l'ESA et la Commission Européenne, et un paiement initial correspondant a été effectué.

C’est la sixième commande institutionnelle de services de lancements pour le futur cheval de bataille d’Arianespace, et la seconde au service de la constellation Galileo (la première remonte à septembre 2017).

 

Pour une politique spatiale « crédible ».

« Il n'existe aucune politique spatiale crédible sans accès indépendant à l'espace, a déclaré. L'Europe a toujours démontré son excellence en matière de lanceurs et tant Ariane 6 que Vega C garantiront l'accès futur de l'Europe à l'espace. La mise au point de lanceurs en Europe est capitale. La Commission Européenne est fière d'être le premier client institutionnel d'Ariane 6. Il est important d'anticiper les besoins futurs de notre programme Galileo. »

 

Echo du congrès Satellite.

L’annonce de ce quadruple contrat intervient tandis que se tient à Washington la 39e conférence annuelle Satellite, à quelques heures de la traditionnelle table ronde des opérateurs de lancements du monde entier, à laquelle Stéphane Israël, président exécutif d’Arianespace, participera à nouveau.

Répondre à () :


Captcha
Olivier Richard | 10/03/2020 19:03

No comment

| Connexion | Inscription