0
Aviation Civile
Un TBM 900 s'abîme en mer
Un TBM 900 s'abîme en mer
© Socata

| Léo Barnier

Un TBM 900 s'abîme en mer

Un monoturbopropulseur TBM 900 s'est écrasé en mer au large des côtes jamaïcaines, le 5 septembre. Les causes de l'accident sont pour l'instant inconnues. Deux personnes étaient à bord au moment des faits, le pilote-propriétaire Larry Glazer et sa femme.

Parti de Rochester dans l'Etat de New York, l'avion devait relier Naples en Floride. Il aura donc dépassé sa destination de plusieurs centaines de kilomètres. Le Norad (chargé de la surveillance aérienne aux Etats-Unis et au Canada) a fait décoller en urgence deux F-15 de l'US Air Force pour l'intercepter. Les pilotes ont tenté plusieurs fois de prendre contact avec le TBM 900 sans succès. Selon la presse américaine, de la condensation était alors présente sur les hublots de l'appareil.

Les F-15 ont dû abandonner leurs efforts lorsque le monoturbopropulseur est entré dans l'espace aérien cubain. Il a continué sa route vers la Jamaïque avant de descendre – probablement à court de carburant après un vol de plus de 2 500 km – et s'écraser. Le Norad aurait constaté la chute via ses moyens de détections radar.

Daher-Socata a confirmé l'accident mais n'a fait aucun commentaire sur ses raisons éventuelles. Le  constructeur français du TBM 900 attend les premiers éléments que fournira le NTSB – organisme américain en charge de l'enquête – et ne prendra pas de mesures préventives d'ici là. C'est le premier crash d'un TBM 900, entré en service en mars dernier. C'est aussi la première fois qu'un avion de la famille TBM disparaît dans de telles circonstances. Larry Glazer était l'un des pilotes de TBM les plus expérimentés avec 5 000 heures de vol. Daher-Socata exprime toute sa tristesse après sa disparition et celle de sa femme.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription