0
Aviation Civile
Un parrain de premier choix pour Aviation sans frontières © ASF / Brightly / ESA

| Pierre-François Mouriaux

Un parrain de premier choix pour Aviation sans frontières

L’astronaute français Thomas Pesquet a accepté de devenir le parrain de l’association aujourd’hui présidée par Gérard Feldzer.

ONG d’aide humanitaire créée en 1980 et association reconnue d’utilité publique en 1993, Aviation sans frontières (ASF) achemine partout dans le monde des produits de première nécessité en faveur des populations les plus démunies, accompagne des enfants en urgence de soins pour les faire opérer en Europe et des personnes ayant obtenu le droit d’asile vers leur nouveau pays d’accueil.

Chaque jour, l’association répond à une vingtaine de demandes grâce à ses propres avions, des Cessna Caravan basés en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, et en s’appuyant sur une équipe de 800 bénévoles, dont 18 pilotes et 8 mécaniciens.

Depuis le mois d’avril dernier, la présidence d’ASF est assuré par Gérard Feldzer, ancien commandant de bord Air France aux 20 000 heures de vol, en remplacement de Jean-Yves Grosse.

Dans un contexte économique tendu, il s’agit de faire parler de l’association et de ses actions, pour recruter de nouveaux bénévoles et poursuivre la récolte des budgets nécessaires au fonctionnement administratif et logistique.

Qui de mieux que la cinquième personnalité préférée des Français pour attirer les projecteurs ?

 

Une campagne participative.

Thomas Pesquet a accepté de devenir parrain d’ASF. Il a lancé le 12 septembre une campagne de communication intitulée Par Solidarité, qui valorise les actions solidaires. À travers un dispositif participatif, chacun est invité à partager son témoignage solidaire sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParSolidarité ou sur le site www.parsolidarite.org.

Le très sollicité astronaute a accepté ce rôle car « l’aviation, c’est dans mon ADN : je suis pilote ». Il rêve de trouver du temps pour faire des missions sur Caravan : « Ha, si j’avais six mois… et [pouvais] être totalement déconnecté et injoignable… », confie-t-il.

Son message est disponible sur YouTube.

ASF Aviation sans frontières Parrain Thomas Pesquet Gérard Feldzer ESA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription