0
Défense
Un MQ-9 Reaper participe à un exercice de lutte anti sous-marine
Un MQ-9 Reaper participe à un exercice de lutte anti sous-marine
© General Atomics

| ehuberdeau

Un MQ-9 Reaper participe à un exercice de lutte anti sous-marine

Un MQ-9 Reaper a participé à la poursuite d'une cible sous-marine durant un exercice de l'US Navy.

General Atomics annonce qu'au mois d'octobre 2017, un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper (Predator B) a participé à un exercice de lutte anti sous-marine de l'US Navy

Pour l'exercice, le Reaper avait été équipé d'un système de réception du signal des bouées acoustiques, fourni par Ultra Electronics et d'un système de traitement de données développé par General Dynamics Mission Systems-Canada. Ces équipements ont permis au MQ-9 Reaper de réceptionner les signaux des bouées acoustiques déployées par un hélicoptère de l'US Navy. Ces signaux ont été analysés par le drone et transmis à la station de contrôle du Reaper se trouvant plusieurs centaines de kilomètres annonce General Atomics. Le Reaper a ainsi pu poursuivre des objectifs sous-marins. 

L'industriel américain précise également que le Reaper était équipé d'un radar multi modes Lynx doté d'une fonction adaptée à la surveillance maritime et d'une boule electro optique, pour la détection et la classification des navires. Des capteurs qui peuvent être corrélés par le récepteur AIS du Reaper. 

General Atomics estime que le drone Reaper peut être envisagé comme plateforme de patrouille maritime notamment en emportant en nacelle un radar spécialisé dans la surveillance maritime. 

L'US Navy a fait le choix du autre drone, le MQ-4C Triton pour les missions de surveillance maritime. Un premier drone apte aux opérations a été réceptionné récemment. Il s'agit cependant d'un drone Haute Altitude Longue Endurance non doté de capteur de lutte anti sous-marine. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription