0
Espace
Un module gonflable pour l’ISS
Un module gonflable pour l’ISS
© Bigelow Aerospace

| Pierre-François Mouriaux

Un module gonflable pour l’ISS

Après Jeff Bezos et Elon Musk, c’est au tour du milliardaire Robert Bigelow d’être sous le feu des projecteurs cette semaine, avec la signature d’un accord avec ULA et l’installation de son module BEAM sur la Station spatiale internationale.

Les golden boys du spatial n’en finissent pas de faire parler d’eux et d’enthousiasmer les amateurs d’espace. Le 2 avril, la fusée récupérable New Shepard de la société créée par le PDG d’Amazon effectuait un troisième vol d’affilée. Le 8 avril, le premier étage du Falcon 9 de SpaceX fondée par le patron de Tesla Motors se posait en douceur pour la première fois sur une barge en mer. Le surlendemain, la capsule Dragon CRS-8 était amarrée à l’ISS avec à son bord un module d’un nouveau genre développé par la société Bigelow Aerospace du propriétaire de la chaîne d’hôtels Budget Suites of America : BEAM (Bigelow Expandable Activity Module, module d’activité gonflable Bigelow). Il doit être installé sur le port d’attache du module Harmony de la station ce samedi, gonflé autour du 25 mai, puis testé durant deux ans.

 

Au même moment, à l’ouverture du 32e Space Symposium de Colorado Springs aux Etats-Unis, Robert Bigelow et Tori Bruno, le PDG de la société United Launch Alliance, annonçaient le lancement en 2020 de deux modules gonflables B330 construits par Bigelow Aerospace…

 

Lire l’article complet dans le prochain numéro d’Air & Cosmos (n°2496), à paraître ce vendredi 15 avril.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription