0
Espace
Un lanceur Delta 2 au musée
Un lanceur Delta 2 au musée
© kennedyspacecenter.com

| Pierre-François Mouriaux

Un lanceur Delta 2 au musée

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Depuis le 14 mars, un exemplaire du lanceur Delta 2, utilisé durant près de trente ans, est exposé sur le complexe touristique du Centre spatial Kennedy, en Floride.

Cheval de trait

Entré en service le 14 février 1989, le lanceur américain de moyenne capacité Delta 2 a été utilisé à 155 reprises entre 1989 et 2018 (principalement entre 1989 et 2009), ce qui en fait encore le lanceur américain qui a été le plus utilisé à ce jour.

Le Delta 2 a ainsi effectué 57 missions pour la sécurité nationale (dont 49 GPS), 52 missions scientifiques (dont 8 vers Mars) et 46 missions commerciales.

Trente de ces missions ont été menées sous la bannière d’United Launch Alliance (créée en décembre 2006), et seulement deux échecs (dont un partiel) ont été à déplorer.

Dernier dérivé du missile balistique Thor, apparu dans les années 50, le lanceur mesurait 39 m de haut, pour un diamètre de 2,44 m, et sa masse variait entre 150 tonnes et 236 tonnes.

Delta 2 pouvait placer de 2 à 6 tonnes sur orbite basse, ou 900 kg à 2,18 tonnes sur orbite de transfert géostationnaire.

Sa version la plus puissante, la 7920H (Heavy), pouvait expédier une sonde de 1,2 tonne vers Mars.

 

Retraite en Floride

Le dernier exemplaire du Delta 2 a rejoint le 14 mars le parc aux fusées du complexe touristique du Centre spatial Kennedy, en Floride.

De véritables morceaux du lanceur bleu ont été complétés par des éléments maquettés (tels que les propulseurs d’appoint), réalisés par la société Penwal, basée en Californie.

Le transport final jusqu’en Floride a été effectué par camion.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription