1
Espace
Un Google Space Militaire ?
Un Google Space Militaire ?
© DR

| La rédaction

Un Google Space Militaire ?

Discrètement mais surement, la guerre fait rage entre les groupes américains pour disposer d’une arme anti-satellite (ASAT) quasi instantanée en mesure de vaporiser tout satellite hostile (écoute, reconnaissance, ciblage…).

Le concept de guerre instantanée

A base de laser, de micro-ondes, de rayonnement nucléaire, de missiles, ou de satellites tueurs, la course au développement est d’ores et déjà bien avancée. D’autant que Moscou et Pékin n’ont pas attendu pour se lancer dans le concept de guerre instantanée qui se place à la convergence de l’IA, des armements autonomes, du combat collaboratif, et de de l’hypersonique.

Ciblage et Barrière Spatiale

Annoncé en février dernier, le Pentagone vient de présenter la première pierre de cette ambition, le ciblage, avec la mise en opération de sa Barrière Spatiale. Il s’agit en fait d’un réseau de radars en bande S qui avec une résolution de 10 cm à peine sont capables de monitorer l’ensemble des objets en orbite, y compris géostationnaires. En fait, ce système testé en décembre est déjà accessible sur le réseau du Pentagone depuis février. C’est Lockheed qui a empoché le contrat de 914M$ en 2014 pour mettre en place ce dispositif potentiellement capable de surveiller les 26 000 objets en orbite et la croissance exponentielle des futurs mini satellites à l’image du réseau Starlink .

Détournement de débris géostationnaires

Mais malgré le triomphalisme on dénombrerait déjà deux failles. D’une part cette « Space Fence » ne serait composée que d’un seul radar basé sur les îles Marshall, incapable de surveiller l’ensemble de la menace. Mais surtout les russes ont déjà trouvé une parade. L’institut d’optique de St Petersbourg ITMO a déposé il y a deux ans un brevet pour détourner des débris géostationnaires de quelques centimètres grâce à un laser de puissance vers des satellites adverses…. 

Si Lockheed brille donc par ses dispositifs de veille spatiaux, son dispositif de veille en terme de brevets lui serait à revoir.

Répondre à () :


Captcha
Mandaba roger | 01/04/2020 18:20

J'ai envue de trouver les differentes informations qu'à travers ce compte google merci .

| | Connexion | Inscription