0
Espace
Un contrat brésilien pour Arianespace
Un contrat brésilien pour Arianespace
© P. Baudon - ESA/CNES/Arianespace - Service optique vidéo du CSG

| Pierre-François Mouriaux

Un contrat brésilien pour Arianespace

Le dixième contrat de l’année, pour 13 missions supplémentaires, a été signé le 30 octobre par le fournisseur de lancements européen, décidément très en forme.

Trois jours après l'accord passé avec Inmarsat, Arianespace a signé un nouveau contrat de lancement avec l'opérateur brésilien Embratel Star One, le douzième pour le Brésil depuis 1985.

Filiale d’Embratel créée en décembre 2000, Embratel Star One est aujourd'hui le plus grand opérateur de satellites au Brésil et en Amérique latine, fort d'une flotte de neuf satellites géostationnaires de télécommunications.

Le dixième, Star One D2, sera donc embarqué sur Ariane 5, également en 2019, pour rejoindre la position 70° W.

Grâce à ses répéteurs en bande Ku, Ka, C et X,le satellite fournira des services de télécommunications et de télévision directe sur l’Amérique du Sud, le Mexique, l'Amérique Centrale et certaines parties de l'Océan Atlantique.

Il sera construit par Space Systems Loral sur la base de la plateforme SSL 1300, et pèsera 6 200 kg au décollage.

 

Satisfecit.

« Nous sommes fiers d’annoncer la signature d’un douzième contrat avec notre partenaire brésilien de longue date, Embratel Star One, moins d’un an après le lancement réussi de Star One D1 avec Ariane 5, a déclaré Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace. La confiance que nous témoigne Embratel Star One, pour qui nous avons lancé tous les satellites depuis 1985, témoigne de la fiabilité et de l’excellence des solutions de services d’Arianespace, aujourd’hui avec Ariane 5 et demain avec Ariane 6. »

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription