1
Espace
Un astronaute italien commandant de la Station spatiale internationale © NASA / ROSCOSMOS

| Pierre-François Mouriaux

Un astronaute italien commandant de la Station spatiale internationale

Après le Belge Frank De Winne (en octobre-novembre 2009) et l’Allemand Alexander Gerst (en octobre-décembre 2018), l’Italien Luca Parmitano devient le troisième Européen à diriger le complexe orbital.

A la veille du retour sur Terre du vaisseau Soyouz MS-12, une cérémonie de passation de pouvoir s’est tenue à bord de la Station spatiale internationale ce 2 octobre entre le Russe Alexeï Ovtchinine, commandant de l’Expedition 60 depuis le 23 juin dernier, et l’Italien Luca Parmitano, son successeur.

Ainsi débute l’Expedition 61, qui doit rassembler six membres d’équipage jusqu’en février 2020 : l’Américaine Christina Koch (arrivée sur l’ISS le 15 mars dernier avec le Soyouz MS-12), le Russe Alexandre Skvortsov, Luca Parmitano, l’Américain Andrew Morgan (arrivés le 21 juillet avec le Soyouz MS-13), le Russe Oleg Skripotchka et l’Américaine Jessica Meir (arrivés le 25 septembre avec le Soyouz MS-15).

Le Soyouz MS-12 (occupé par le Russe Alexeï Ovtchinine, l’Américain Nick Hague et le premier Emirien de l’Espace, Hazza al-Mansouri) doit se détacher du port russe Poïsk de la station le 3 octobre à 7h36 UTC, et se poser 3h22 plus tard dans les steppes du Kazakhstan.

 

Héros national.

La mission UAE Mission 1, qui se veut inspirante pour les futures générations, a largement été médiatisée dans les Emirats et a été accompagnée par la mise en place de nombreuses actions éducatives.

Présent à Dubai pour l’Expo-Sciences Internationale 2019 (qui rassemblait du 22 au 28 septembre 600 projets scientifiques de jeunes et 1 500 participants issus de 56 pays), Jean-Claude Guiraudon, président honoraire du Milset (Mouvement international pour le loisir scientifique et technique), nous confirme la ferveur autour de l’astronaute émirien : « On ne parle que de lui ici, avec des images en direct quasi-constantes et la présence d’un représentant de la Nasa, Jorge Sotomayor. L’engouement est comparable à celui provoqué par les premiers pas sur la Lune chez nous, en 1969. »

 

Un article de quatre pages, à paraître dans le n°2658 d’Air & Cosmos, reviendra sur ce vol historique.

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription