0
Aviation Civile
Transport aérien : la croissance est bien de retour
Transport aérien : la croissance est bien de retour
© Etihad

| yann cochennec

Transport aérien : la croissance est bien de retour

Le transport aérien mondial a connu une croissance de près de 8 % au premier semestre 2017 en termes de trafic passagers. Du jamais-vu depuis douze ans.

Le trafic mondial de passagers affiche un dynamisme qui ne se dément pas. Selon les statistiques de l'IATA (Association du transport aérien international), la progression a été de 7,8 % sur le mois de juin 2017 par rapport à la même période de 2016, confirmant ainsi la hausse déjà enregistrée lors du mois de mai (+ 7,7 %). Cette dynamique porte le taux de croissance à 7,9 % sur l'ensemble du premier semestre 2017. Un rythme que les compagnies aériennes membres de l'IATA n'avaient pas connu depuis douze ans.

Les transporteurs africains et sud-américains enregistrent les plus fortes hausses, respectivement 9,4% et 9,2 %. Pour les seconds, la dynamique est surtout créée sur les lignes internationales intra-sud-américaines, estiment les analystes de l'IATA, qui notent que le trafic entre l'Amérique du Nord et l'Amérique Latine est en baisse. L'Asie-Pacifique affiche toujours une croissance vigoureuse (+ 9,1 %) après les bouleversements liés aux attaques terroristes en Europe au début 2016. Par contre, le trafic international intra-asiatique marque une pause.

Les compagnies aériennes européennes suivent de très peu avec une augmentation de 8,8 % contre seulement 4 % au premier semestre 2016, affecté par les effets des attentats. Mais, également le signe du rebond économique que connaît l'Europe, estiment les experts de l'IATA, qui soulignent que les transporteurs du Moyen-Orient affichent la plus faible croissance avec seulement 7,3 %, un rythme sur un semestre le plus faible jamais enregistré depuis 2003.

La conséquence de plusieurs facteurs : interdiction d'ordinateurs personnels en cabine et interdiction de passagers en provenance de certains pays. Pour autant, la tendance était déjà au ralentissement, notamment sur les liaisons entre le Moyen-Orient et l'Amérique du Nord, et ce depuis le début de 2017.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription