0
Industrie
Thales Canada réclame des sous à Bombardier
Thales Canada réclame des sous à Bombardier
© Florida Metal

| yann cochennec 310 mots

Thales Canada réclame des sous à Bombardier

La filiale canadienne du groupe Thales estime devoir être remboursée de ses investissements suite à la décision de Bombardier d'annuler son programme d'avion d'affaires Learjet 85.

Thales Canada, filiale du groupe Thales, réclame à Bombardier 31 millions de dollars canadiens de dommages et intérêts, rapporte le site canadien francophone www.lapresse.ca. qui indique que Thales Canada a récemment déposé plainte auprès du tribunal de Montréal au motif que la décision de Bombardier de mettre fin unilatéralement au contrat qui le liait à Thales Canada sur le programme Learjet 85 s'appuie "sur des motifs invraisemblables". "Plutôt que d'invoquer une résiliation pure et simple, qui l'aurait exposée à rembourser ces frais, Bombardier a invoqué une clause à propos d'un manque de ventes de l'avion, ce qui lui permettait de se retirer sans autre forme de compensation", indique le site canadien. Selon Thales, "il va de soi qu'on ne peut invoquer (cette clause/ndlr) que dans le cadre d'une chute réelle et drastique du marché dans son ensemble et face à une réelle impossibilité de vendre l'avion".

Et ce manque de ventes ne pouvait apparaître "de manière soudaine et précipitée" puisque quatre mois avant la décision de Bombardier de suspendre le programme de jet d'affaires Learjet 85, le constructeur canadien "avait revu à la hausse se prévisions de ventes de Learjet 85, qui sont passées de 800 à 1050 avions". Selon le contrat signé avec Bombardier en juin 2008, Thales Canada s'engageait à produire un "système de contrôle de becquets" pour le Learjet 85 au prix de 68 890 dollars US avant de passer à 78 000 dollars US. La clause intégrée au contrat "prévoyait un remboursement par Bombardier ou sa filiale à part entière Learjet d'une partie des coûts de développement de ces pièces, le reste devant être récupéré par Thales au fur et à mesure des ventes", exlique le site canadien. Or, Thales n'a jamais pu réaliser la moindre vente puisque le programme a été suspendu en janvier 2015 avant d'être "formellement annulé en octobre de la même année".

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription