0
Aviation Civile
Taxe CDG Express : les compagnies obtiennent un report jusqu'en 2024
Taxe CDG Express : les compagnies obtiennent un report jusqu'en 2024
© ADP

| HEGUY Jean-Baptiste

Taxe CDG Express : les compagnies obtiennent un report jusqu'en 2024

Air France KLM et ses rivales présentes à Roissy peuvent au moins dormir tranquille sur un point : la taxe CDG Express. Lors de l'examen devant le Sénat du projet de loi CDG Express, le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a indique que la taxe sur les billets d'avions projetée pour financer en partie la construction de la liaison ferroviaire rapide entre Paris et l'aéroport de Roissy serait reportée à 2024, date à laquelle le CDG Express devrait être opérationnel. Initialement, la taxe à un euro avait été évoquée comme devant être perçue à partir de 2017. Le recul du gouvernement, compte tenu de l'élection prochaine, apparaît donc comme un quasi-enterrement. 

Dès qu'il avait été évoqué cet été, le projet de taxe avait déclenché un tollé de la part des principales associations professionnelles du secteur aérien (FNAM, BAR France, Scara), ainsi que chez Air France-KLM. Cette dernière avait évalué le coût de la taxe à 17 millions d'euros rien que l'année 2017. Sur les sept ans s'écoulant jusqu'à l'année de la mise en exploitation, la taxe devait rapporter 210 à 240 millions d'euros, sur un total de 1,7 milliard d'euros. Il va donc falloir trouver une autre solution de financement et le gouvernement, par la voix d'Alain Vidalies, a annoncé qu'une alternative serait proposée "dans les prochains jours". 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription