0
Espace
Succès de la Yuri's Night parisienne
Succès de la Yuri's Night parisienne
© CNES/Histoires d'espace

| Pierre-François Mouriaux

Succès de la Yuri's Night parisienne

Plus de quarante personnes ont assisté mardi 12 avril à la Yuri's Night organisée au Dernier Bar Avant la Fin du Monde à Paris. Une édition placée sous le signe du vingtième anniversaire du premier vol spatial de Claudie Haigneré.

Organisée pour la cinquième année consécutive par l'association Histoires d'espace et pour la troisième fois au Dernier Bar Avant la Fin du Monde, la Yuri's Night parisienne 2016 était l'une des 254 World Space Parties proposées cette année dans 58 pays à travers le monde. Ces soirées festives destinées à promouvoir les activités spatiales ont été lancées en septembre 2000 par des étudiants et des jeunes professionnels de la Space Generation Advisory Council, en prévision du quarantième anniversaire du premier homme dans l'espace. Elles sont depuis 2001 organisées chaque année autour du 12 avril.

Associée depuis trois ans au projet Out Of Atmosphere, la Yuri's Night proposée par Histoires d'espace bénéficiait cette année du soutien des revues Air & Cosmos et Ciel & Espace, et des éditions Fleurus. Le focus a été mis sur l'anniversaire de la mission Cassiopée de Claudie Haigneré (17 août-2 septembre 1996), et en particulier sur les expériences jeunesse qui ont été embarquées à cette occasion à bord de la station Mir. Quatre anciens membres du Cosmos Club de France (créé par le journaliste Albert Ducrocq en 1963), qui étaient à l'époque lycéens ou étudiants, sont ainsi venus raconter comment ils ont imaginé, conçu et réalisé trois expériences qui ont été officiellement intégrées à la mission franco-russe et soumises aux mêmes contraintes que tous les équipements embarqués sur Mir : le mobile Inertie, le labyrinthe 3D Dédale et le logiciel LOOC de caractérisation de cratères et de sites remarquables depuis la station. Tous ces ces « benjamins » sont depuis devenus ingénieurs et gardent parfaitement en mémoire cette expérience unique et extrêmement formatrice.

L'astronaute Michel Tognini, déjà présent sur de précédentes Yuri's Nights, a également partagé ses souvenirs sur la mission de sa collègue. Le 24 août 1996, il avait notamment effectué une liaison phonique en direct avec la station depuis le terrain militaire de Bourges où étaient regroupés les participants de la campagne nationale de lancements de fusées de jeunes organisée par le Cnes et l'association Planète Sciences. Les jeunes du Cosmos Club de France y avaient monté un PC Course pour le suivi de la mission Cassiopée. Il a été rejoint en fin de soirée par Claudie Haigneré elle-même, qui s'est prêtée pendant plus d'une demi-heure à une séance de questions-réponses avec la salle, puis est restée encore une heure discuter de manière informelle avec le public.

Une soirée chaleureuse et toute en décontraction, où de nombreux extraits vidéo ont été diffusés, où Stéphane Sébile (webmaster du site Space Quotes/Souvenirs d'espace) a présenté les souvenirs de collectionneurs de la mission Cassiopée, où Scott Stevenson a effectué un « live tweet » inédit à l'aide d'un microdrone, et où un hommage a été rendu à l'historien de l'espace Hervé Moulin, disparu le 7 avril dernier.

"What great energy there was that room! The venue for the event was ideal too. Lots of fun." (Quelle énergie il y avait dans cette salle ! Le lieu pour l'événement était parfait également. Beaucoup de plaisir) a commenté l'artiste américain Richard Clar, présent à la soirée. Le 12 avril 2001, il avait organisé la première Yuri's Night parisienne au Café de Flore.

Rendez-vous le mercredi 12 avril 2017 pour la prochaine Yuri's Night parisienne, en pleine mission Proxima de l'astronaute Thomas Pesquet !

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription