1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© SpaceX
15/01/2017 21:17 | Par Pierre-François Mouriaux

SpaceX refait le show

Les responsables d'Iridium vont pouvoir retrouver le sommeil : samedi, les dix premiers satellites de leur nouvelle constellation ont été mis à poste par SpaceX, dont le Falcon 9 effectuait son retour en vol… et une septième récupération d'étage.

Quatre mois et demi après l'accident intervenu lors d'un essai statique sur son pas de tir, le retour en vol du Falcon 9 de SpaceX était placé sous une double pression commerciale.

Pour la firme d'Elon Musk tout d'abord, il s’agit désormais de rassurer ses clients, après deux sérieux revers essuyés en l'espace de quatorze mois (le 28 juin 2015, un Falcon 9 avait été détruit après 150 secondes de vol, alors qu'il devait expédier la capsule Dragon CRS-7 vers la Station spatiale internationale).

Pour Iridium ensuite, le lancement s’avérait particulièrement crucial. L'opérateur de télécommunications américain a en effet confié à SpaceX le remplacement de toute sa constellation de satellites de téléphonie mobile sur orbite polaire basse (soit 66 relais opérationnels de 860 kg chacun, plus 6 de rechange).

Léger suspense.

Le premier de sept lancements Iridium Next était donc attendu de pied ferme, après la livraison cet été des dix premiers exemplaires sur la base de Vandenberg, en vue d'un décollage le 12 septembre suivant. Après l'immobilisation du lanceur, ce sont les risques d'orage sur la région qui ont provoqué une ultime semaine de retard.

La mission devait durer 74 minutes et comportait une séquence de largage des charges utiles longue de 15 minutes. Le départ s'est effectué le 14 janvier à 17h54 UTC et, mis à part la défaillance de la station de télémesure terrestre chargée de confirmer en direct la bonne séparation des satellites, SpaceX a signé un sans faute, plaçant comme prévu ses passagers sur une orbite intermédiaire, haute de 625 km (l'orbite finale se situera à 780 km).

Les six autres lancements Iridium Next doivent être réalisés durant les 18 prochains mois, et le suivant devrait intervenir en avril.

Cerise sur le gâteau.

A l’occasion de ce vol F29, SpaceX a effectué une nouvelle démonstration de son savoir-faire unique, récupérant au bout de 8 minutes et 10 secondes le premier étage de son lanceur sur la barge « Just Read the Instructions » postée dans l'océan Pacifique. C'est la septième fois que la manœuvre est réussie en douze tentatives, la cinquième fois sur une barge en mer, et première fois après un vol effectué depuis la Californie.

Elon Musk Falcon 9 Iridium Next Retour en vol SpaceX Vandenberg satellites de télécommunications Thales Alenia Space Advance3 Rolls-Royce ultrafan

Répondre à () :

| Connexion | Inscription