0
Industrie
Six mois de retard pour le Learjet 85
Six mois de retard pour le Learjet 85
© Bombardier

| François Julian

Six mois de retard pour le Learjet 85

C’est discrètement, au hasard des résultats financiers publiés hier, que Bombardier a annoncé que le programme Learjet 85 allait connaître six mois de retard. Le biréacteur d’affaires qui aurait dû entrer en service cette année, ne le fera finalement pas avant l’été 2014.

L’avionneur canadien, s’il estime avoir franchi "plusieurs étapes clés", dit avoir dû revoir le calendrier de développement en raison des nouvelles technologies qui prennent place dans l’avion

Dévoilé au grand public en octobre 2007, le Learjet 85 sera le tout premier avion d’affaires entièrement construit en matériaux composites, en l’occurrence en fibres de carbone, à partir du procédé d’infusion de résine (Resin Transfer Infusion). A l’heure actuellement, le premier avion d’essais serait en phase d’assemblage final : le train d'atterrissage a été installé et la voilure et les empennages ont été raccordés au fuselage.

Le Learjet 85 devait voler en fin d’année dernière. Visiblement il ne le fera pas avant encore quelques semaines, voir quelques mois. Pour respecter ce nouveau délai, Bombardier va donc devoir mettre les bouchées doubles, car un an et demi pour faire voler un avion, le certifier et mettre en service les premiers exemplaires, c’est peu. A l’heure actuelle, pour un avion moderne, il est plus raisonnable de tabler sur une durée minimum de deux ans entre le premier vol et l’entrée en service…

L’usine d’assemblage du Learjet 85 se trouve à Wichita dans le Kansas. Son fuselage en composites est fabriqué dans de l’usine de Querétaro au Mexique. De même pour l’aile, dont l’assemblage est réalisé au moyen d’éléments fabriqués à Belfast en Irlande du nord (longeron et panneaux de revêtements).
 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription