1
Défense
Seconde jeunesse pour l'Etendard IVM de New York
Seconde jeunesse pour l'Etendard IVM de New York
© Emmanuel Huberdeau

| ehuberdeau

Seconde jeunesse pour l'Etendard IVM de New York

Des militaires français ont mis la main à la patte pour redonner une seconde jeunesse à l'Etendard IVM exposé sur l'USS Intrepid à New York.

Ce week end, des milliers de visiteurs se sont rendus à l'ouest de New York pour célébrer la "Fleet Week 2017". Une semaine permettant aux américains et aux touristes de venir à la rencontre de l'US Navy à travers différentes animations organisées par les marins américains. Une partie des événements se déroulaient autour du porte-avions musée "USS Intrepid". Sur le pont d'envol de ce bâtiment, quelques visiteurs avertis auront remarqué la qualité de l'état de l'Etendard IVM exposé dans ce musée depuis 1997.

Il faut dire que cet Etendard IVM vient d'être rénové. Du 20 au 23 mai 2017, des militaires français ont mis la main à la pâte pour redonner une seconde jeunesse à cet ancien chasseur embarqué de la Marine Nationale. Le projet a été initié par des marins de l'état major de la transformation de l'OTAN basé à Norfolk en Virginie. Ces derniers ont été renforcés par deux techniciens experts de la base aéronavale de Landivisiau, des élèves pilotes en formation dans le Tenessee, l'attaché naval français aux Etats-Unis et l'attaché de défense, le général de division aérienne Cousin.

Les travaux ont duré 48 heures. La cellule de l'Etendard IVM a été nettoyée en profondeur, la verrière a été changée tout comme les roues, les blocs de frein et le croc d'appontage. Les marquages de l'appareil ont été modifiés puis une protection anti corrosion a été appliquée sur l'ensemble de l'avion qui est exposé en plein air. 

Les pièces qui ont servi à cette rénovation ont été offertes par la Marine Nationale, en profitant du retrait du Super Etendard Modernisé dont certaines pièces sont communes à l'Etendard IVM. Des industriels français ont financé le projet. 

Répondre à () :


Captcha
Joëlle.Aluce | 30/05/2017 13:20

Bonjour, Permettez-moi de vous signaler deux coquilles : la main à la pâte (et non "à la patte") et "offertes" avec un "s" en fin d'article. Bien cordialement.

| | Connexion | Inscription