0
Défense
Sangaris : Retrait du sous groupement aéromobile
Sangaris : Retrait du sous groupement aéromobile
© EMA

| ehuberdeau

Sangaris : Retrait du sous groupement aéromobile

Il n'y a plus qu'un hélicoptère français en RCA (République Centrafricaine) ! Et il s'agit d'un appareil de l'armée de l'Air, un Fennec. Le 15 mai 2016, les derniers hélicoptères de l'armée de Terre ont été rapatriés à bord d'un Antonov affrété. Deux hélicoptères d'attaque Tigre et deux hélicoptères de manœuvre Puma composaient le sous groupement aéromobile de l'opération Sangaris.

Ce retrait a lieu dans le cadre du désengagement progressif des forces françaises en RCA. Le 13 mai, le président de la République François Hollande s'est rendu sur place pour officiellement clore l'opération Sangaris. En réalité il reste 650 militaires français sur place, regroupés à Bangui et formant une reserve tactique au profit des Casques Bleus.

L'opération avait été déclenchée en décembre 2013 pour mettre fin aux luttes inter confessionnelles et éviter des massacres de population. Les troupes françaises ont progressivement été remplacées par les forces des Nations Unies de la MINUSCA composées principalement de détachements africains. La couverture aérienne de cette force est désormais assurée par des appareils africains volant sous les couleurs des Nations Unies : six MI-17, trois MI-8 et deux MI-35. Ces hélicoptères d'attaque ont débuté leurs missions de sécurisation le 30 mars.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription