0
Equipementiers
Safran Power Units développe une pile à combustible © Safran Power Units

| Antony Angrand

Safran Power Units développe une pile à combustible

Safran Power Unites développe une pile à combustible avec pour objectif l'atteinte d'un niveau TRL 6 (niveau de maturité nécessaire pour lancer un développement). D'ici 2019-2020, la pile à combustible sera prête pour de premières applications commer

PIPAA (PIle à combustible Pour Applications Aéronautiques) c'est son nom est le projet porté par Safran Power Units dans le cadre du méta-projet HyPort de la Région Occitanie.

Le méta-projet HyPort vise à faire de l’aéroport de Blagnac le 1er aéroport zéro émission au monde, grâce à l’énergie hydrogène. Le ministère de l’Environnement français a lancé en 2016 un appel à projets pour le développement de « Territoires Hydrogène ».

L'objectif du ministère est de « montrer qu'un territoire, dès lors qu'il utilise une source d'hydrogène décarbonnée pour satisfaire plusieurs utilisations, peut générer un développement économique rentable et écologique ». HyPort et PIPAA s’inscrivent dans le cadre cette l’initiative.


Les principaux objectifs d’HyPort sont de concevoir, mettre en place et valider des écosystèmes hydrogène économiquement viables et pérennes sur des zones aéroportuaires urbaines et rurales (notamment les aéroports de Toulouse-Blagnac et de Tarbes-Lourdes-Pyrénées) et les répliquer.

Le projet vise aussi à renforcer le développement des autres piliers stratégiques identifiés pour la Région, à savoir « le tourisme vert », « le bio- hydrogène », « le développement des EnR et le stockage d’énergie».


HyPort réunit de grands acteurs industriels, entreprises, laboratoires et collectivités, à travers 5 projets opérationnels, dont PIPAA. Le projet PIPAA a pour objectif de mettre au point la technologie pile à combustible de Safran Power Units.

Le générateur de pile à combustible, embarqué dans la soute, fournira de manière autonome la puissance électrique requise au sol pour les avions moyen-courrier de l’aviation commerciale, et en vol pour les avions d’affaires.

Ce projet permettra également de valider l’ensemble d’une chaîne de distribution et d’avitaillement en hydrogène des aéronefs sur une plate-forme aéroportuaire.

Le projet a été officiellement notifié le 20 novembre 2017 par BPIfrance*, qui financera ce projet à hauteur de 19,3 millions d’euros sur 5 ans. La totalité du projet représente un investissement de 51,6 millions d’euros.


Safran Power Units pilotera ce projet avec comme partenaires easyJet, Dassault Aviation ainsi que Tronico (activités dédiées à électronique de puissance) et AD Venta (pour le stockage et l’alimentation en hydrogène).

Safran Power Units réalisera deux démonstrateurs : un premier démonstrateur pour satisfaire les besoins électriques au sol d’un avion commercial d’easyJet, ce qui permettra notamment d’alimenter le système de roulage électrique Safran Landing Systems de l’avion (cf annonce easyJet du 27 septembre 2017), et un second démonstrateur, destiné à fournir la puissance électrique requise par un avion d’affaires, au sol et en vol.

Les systèmes pile à combustible seront intégrés à l’architecture système des avions et donc reliés à leur réseau. De tests seront réalisés au sol, mais aussi en vol. Ces essais seront une première mondiale: ils permettront de valider les briques technologiques de cette innovation.


L’objectif sera d’atteindre un niveau TRL 6 (niveau de maturité nécessaire pour lancer un développement). Des démonstrateurs technologiques autonomes d'une puissance variant de 300 à 15 000 watts ont été testés avec succès. D'ici 2019-2020, la pile à combustible sera prête pour de premières applications commerciales.


 

 

Ad Venta Aéroport de Toulouse-Blagnac Dassault Aviation EasyJet HyPort PILE À COMBUSTIBLE PIPAA R&T Safran Power Units TRL6 Tronico

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription