2
Industrie
Repenser la place des moteurs
Repenser la place des moteurs
© Onera

| Antony Angrand

Repenser la place des moteurs

La disposition des moteurs sur les avions commerciaux, dite en nacelle, pourrait évoluer dans les années à venir. Les scientifiques de l'Onera étudient explorent de nouvelles configurations permettant d’améliorer le bilan aéropropulsif des avions de ligne par une approche nouvelle du positionnement des moteurs par rapport au reste de la structure.

Étude de concepts innovants pour l’intégration motrice

Le projet E2IM, acronyme d’« étude de concepts innovants pour l’intégration motrice », explore de nouvelles configurations permettant d’améliorer le bilan aéropropulsif des avions de ligne par une approche nouvelle du positionnement des moteurs par rapport au reste de la structure. L’effet de réduction de consommation le plus notable est visé pour les phases de vol de croisière.

Mieux intégrer le moteur dans les ailes ou dans le fuselage 

La piste explorée consiste à mieux intégrer le moteur dans les ailes ou dans le fuselage. La question essentielle est bien évidemment de déterminer les gains possibles de traînée avec une telle configuration. Un obstacle majeur est de s’assurer que l’air entrant dans la nacelle par l’entrée d’air alimente le moteur correctement,que l’écoulement est « acceptable » par le moteur, que les perturbations de cet écoulement restent à un niveau convenable.

Vers la rupture par rapport aux configurations actuelles 

La maquette en cours de réalisation correspond à un premier niveau d’intégration, le projet E2IM ayant par ailleurs conduit à la conception de configurations plus en rupture avec les avions actuels. « C’est un premier pas vers l’intégration motrice, E2IM étant l’acronyme d’Etude innovante d’intégration motrice, com- mente Patrick Wagner, directeur des souffleries à l’Onera...

Article à (re)découvrir en téléchargeant le pdf ci dessous : 

Répondre à () :


Captcha
Pierre Larousse | 18/08/2020 10:13

E2IM n'est pas un acronyme mais simplement un sigle. Par contre ONERA est un acronyme

patrico delmondo | 18/08/2020 16:35

Non ingénieur aéronautique, mais "développeur" depuis quelques mois (maquette) d un nouveau type d aircraft, étudiant les rudiments de l aérodynamique, les nouvelles combinaisons de propulsions et les tous nouveaux modes et culture des transports qui vont apparaître sous peu (5 ans) , j'ai bien compris que les énormes moteurs gavés à bloc n aurons plus leurs places telles quelles ! C etait certe la plus facile en nombreux points mais cela va changer en beaucoup plus "compact" ! L ONERA commence a y réflechir mais imaginons le nombre de centre de recherches qui y travaillent dans le monde actuellement ! On va vite voir et découvrir des aircrafts d'un genre totalement nouveau ! Du travail pour les constructeurs et de bons moments en perspectives pour nous ! Dans vos pages régulièrement et ailleurs aussi. Merci à vous.

| | Connexion | Inscription