0
Berlin ILA 2018
Renfort de la coopération bilatérale franco-allemande
Renfort de la coopération bilatérale franco-allemande
© CNES

Renfort de la coopération bilatérale franco-allemande

Le salon ILA de Berlin a également été marqué par la signature de lettres d'intention et d'un amendement à l'accord-cadre qui lie le Cnes à son homologue allemand, le DLR.

Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, le déclarait dans le n°2591 d’Air & Cosmos : « Nous avons actuellement une action conjointe avec le DLR pour travailler sur l’innovation et surtout sur les technologies de rupture, dont la France et l’Allemagne considèrent qu’elles sont très importantes. Nous ne devons pas rester les bras croisés face aux prouesses réelles ou supposées du New Space américain. Seule une action commune franco-allemande nous permettra de réagir : c’est ce que nous annoncerons à Berlin. »

En écho au souhait exprimé par Emmanuel Macron et Angela Merkel, lors de leur rencontre le 22 janvier dernier à l’Elysée, de renforcer la coopération franco-allemande en matière d’innovation, Pascale Ehrenfreund, présidente du directoire du DLR, et son homologue Jean-Yves Le Gall ont de fait signé le 27 avril lors du salon ILA une lettre d’intention en matière de technologie et d’innovation disruptive dans le domaine spatial.

 

Futurs lanceurs et des systèmes de propulsion.

Pascale Ehrenfreund et Jean-Yves Le Gall ont également signé un premier amendement à l’accord-cadre de coopération renforcé signé à l’occasion du salon ILA 2016, portant sur les études des futurs lanceurs et des systèmes de propulsion associés, ainsi qu’une lettre d’intention en recherche et développement sur des thématiques telles que les lanceurs réutilisables, le Space Tug, la Station spatiale internationale, l’exploration ou le climat.

Depuis février 2002, le Cnes et le DLR sont liés par un accord-cadre de coopération bilatérale, notamment en R&T, sur les projets au niveau national, au sein de l’ESA et dans les programmes de recherche européens, mais aussi pour les missions satellitaires et pour l’exploitation de l’ISS.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription