0
Défense
Polémiques autour du marché belge des chasseurs
Polémiques autour du marché belge des chasseurs
© Composante Air Belgique

| Gilson

Polémiques autour du marché belge des chasseurs

Alors que la Belgique est en pleine phase d’analyse des offres – ou partenariat stratégique en ce qui concerne la France - des différents candidats au remplacement des F-16 belges, il apparait que la Défense belge aurait dissimulé au gouvernement des études sur la prolongation éventuelle du potentiel des F-16. Plus que l’existence ou le contenu de ces études, c’est leur dissimulation qui jette le trouble sur ce dossier. Le Premier ministre a lancé une enquête et quatre militaires de haut rang, dont le Général commandant la Composante Air de l’Armée belge, se sont mis en retrait de leurs fonctions.

L’appel d’offres lancé par la Belgique pourrait sinon être compromis à tout le moins prendre du retard. De quoi relancer la proposition française d’un partenariat stratégique hors appel d’offres entre les deux pays autour du Rafale. De quoi aussi se poser de graves questions sur l’avenir de la chasse belge et, par corollaire, de l’industrie belge qui y est liée.

Que révèlent les études commandées par l’Armée belge ? Quelles sont les conséquences de ces révélations ? Quelles seraient les conséquences d’une prolongation des F-16 actuels ? Quels sont les rapports de forces autour de ce dossier ? Retrouvez notre analyse dans notre édition à paraître ce vendredi 30 mars.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription