0
Défense
Opération Shader, le pendant britannique de Chammal
Opération Shader, le pendant britannique de Chammal
© Geoffrey Lee, Planefocus Ltd / Uk government

| George de Bonadona

Opération Shader, le pendant britannique de Chammal

Un bilan provisoire des frappes britanniques a été communiqué par le secrétaire d'État à la Défense Michael Fallon.

Depuis un an, les Tornado GR4 et les drones Reaper ont mené 300 frappes en 1300 missions a l'aide de missiles Brimstone et Hellfire et de bombes Paveway IV, le tout en volant six jours sur sept. Le rôle des avions de renseignement, surveillance et reconnaissance a été capital puisque selon le ministère de la défense britannique, à eux seuls ils représentent 30% du volume horaire des vols de surveillance de la coalition.  Les Sentinel R1 dévolus à ces tâches devraient voir leurs missions prolongées sur le théâtre moyen oriental jusqu'en 2016. Les drones Reaper et un appareil de guerre éléctronique Airseeker participent également à ces missions de surveillance.

Autorisées le 24 septembre 2014 par le parlement, les opérations britanniques en Irak ont commencé le 26 du même mois. Leur extension au territoire syrien nécessitera une nouvelle autorisation du parlement. Plus tôt ce mois-ci, David Cameron avait annoncé que deux ressortissants britanniques ayant rejoint les rangs de Daech avaient été tués par une frappe de drone près de Raqqa en Syrie. Cette frappe est intervenue alors même que le débat sur l'extension des opérations n'a pas encore eu lieu. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription