0
Défense
Nouvelles difficultés pour le programme MTA © Ilyushin

| George de Bonadona

Nouvelles difficultés pour le programme MTA

En 2009, la Russie et l’Inde avaient monté une joint venture pour le développement d’un avion de transport multirôle commun (MTA) à travers leurs sociétés aéronautiques United Aircraft Corporation (UAC) et Hindustan Aeronautics Limited (HAL). Mais après de nombreuses années de tergiversations, HAL va finalement se retirer du programme.

En décembre dernier, les deux compagnies ont eu des désaccords sur la motorisation de l’appareil. Le constructeur russe proposait de monter sur l’avion des réacteurs PD-14M, un choix qui ne convient pas à HAL. Le PD-14M est une version améliorée du PS-90 équipant actuellement les Il-76. La différence majeure est que le PD-14M est équipé d’un FADEC (Full Authority Digital Electronic Control).
Cependant, il semblerait que la question de la motorisation ne soit que le dernier problème en date. Depuis plusieurs années des doutes entourent le programme, chaque partie mettant en doute la bonne volonté de l’autre.

Le cahier des charges prévoit un avion capable de transporter entre 15 et 20 tonnes de fret, pour un rayon d’action d’environ 2 500 km. Le MTA devait venir en remplacer les An-32 de l'Indian Air Force. Ceux-ci seront finalement modernisés.

UAC continuera donc seul l’aventure. Projet commun sous le nom de MTA, il porte désormais la dénomination constructeur Il-214.

Il-214 UAC HAL PD-14M Gripen Saab Herakles Safran Snecma Turbomeca Isae-Supaero

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription