0
Avions de combat
Northrop Grumman se retire de la compétiton pour le T-X © @David Kern (tweeter)

| Antony Angrand

Northrop Grumman se retire de la compétiton pour le T-X

Et de deux ! Après Raytheon Leonardo-Finmeccanica qui s'est retiré du programme avec son T-100 en l'annonçant publiquement le 24 janvier, c'est désormais au tour de Northrop Grumman et de son partenaire BAE Systems d'abandonner la partie.

Les deux sociétés ont "soigneusement examiné le cahier des charges du T-X ainsi que la stratégie d'acquisition et ont décidé de ne pas soumettre de proposition au porgramme d'avion d'entraînement T-X car, cite le communique de presse, dans le cas inverse ce ne serait pas dans l'intérêt des (deux) sociétés et de leurs actionnaires".

Ce retrait intervient après la construction par Scaled Composites, la filiale de Northrop Grumman, du monomoteur Model 400 à Mojave, en Californie. Cet appareil aurait du concourrir dans le cadre du programme T-X. Ne reste donc que deux conccurents, Lockheed Martin associé à KAI (Korea Aerospace Industries) avec le T-50A, une variante du T-50 Golden Eagle opposé à Boeing associé à Saab, qui propose un appareil entièrement nouveau.

 

 

 

BAE Systems Korea Aerospace Industries (KAI) Lockheed Martin T-50A Northrop Grumman Northrop Grumman Modèle 400 PROGRAMME T-X Raytheon Leonardo-Finmeccanica Retrait T-100 Air France-KLM Armée de l'Air Cessna Cosmos Joon LANCEURS Maintenance trafic aérien Bombardier Bombardier CRJ700 CRJ1000 CRJ900 intervalles de maintenance en piste (visite A) révision générale (visite C)

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription