0
Industrie
MBDA frôle les 17 Md€ en carnet de commandes © MBDA

| yann cochennec

MBDA frôle les 17 Md€ en carnet de commandes

Avec des ventes qui ont encore dépassé les 4 Md€ en 2017, le carnet de commandes du missilier européen continue de s'arrondir pour frôler les 17 Md€. Soit cinq années de visibilité pour MBDA.

MBDA a cinq années de travail devant lui. Avec des prises de commandes qui ont encore dépassé les 4 Md€ en 2017, le missilier européen se retrouve en effet avec un carnet de commandes qui frôle les 17 Md€, en progression de 5,7 % par rapport à la fin 2016. Deux importantes commandes de l'Emirat du Qatar y sont pour beaucoup puisqu'elles représentent près de la moitié du total des prises de commandes enregistrées par MBDA. Signées en 2016, elles se sont concrétisées en 2017, une fois leurs financements sécurisés. L'une est d'un montant de 1,3 Md€ et porte sur la fourniture de missiles antinavires MBDA Exocet MM40 Block 3, ainsi que de missiles de défense aérienne Aster Block 1 et VL Mica pour équiper les nouveaux navires de guerre du Qatar. S'élevant à 600 M€, l'autre porte sur la fourniture d'un système de défense côtière déployant des missiles Marte ER et Exocet MM40 Block 3.

Autres ventes à l'export en 2017 : missiles Sea Ceptor au Chili pour équiper ses frégates de type 23 rachetées à la Grande-Bretagne, missiles Marte MK2/N à la Marine des Emirats Arabes Unis, missiles mer-mer Exocet et surface-air Mica VL. Sur le total des 4,2 Md€ de prises de commandes, la part de l'export s'est élevée à 2,6 M€, celle du "domestique", pour reprendre la formule de MBDA, à 1,6 Md€. Le "domestique" couvre la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Les deux premiers pays ont porté ses ventes "domestiques" : la Grande-Bretagne qui a débloqué 400 M£ pour le développement et une première tranche de missiles Brimstone dans une version CSP et la France pour les futurs missiles Aster 30 et Exocet MM40 des frégates dites FTI.

Si les prises de commandes ont continué de s'arrondir en 2017, le chiffre d'affaires aussi mais à un rythme moins élevé que prévu. Il franchit certes le cap symbolique des 3 Md€, à 3,1 Md€, progressant de 3 % (+ 5 % à taux de change constant, hors dépréciation de la Livre Sterling), mais en deçà des prévisions initiales malgré des livraisons de missiles au Moyen-Orient (missiles Meteor, Storm Shadow), à la Corée du Sud (missile Taurus), à l'Inde (Mica) et à la France (Aster, missile de croisière naval). MBDA envisageait initialement un chiffre d'affaires de 4 Md€ pour 2017. Ce n'est que partie remise puisque MBDA "vise toujours les 4 Md€ de chiffre d'affaires d'ici 2020". D'autant que le missilier préserve une marge d'exploitation de 10 % et continue d'embaucher à tour de bras. Aux 1 000 embauches réalisées en 2017 s'ajouteront 1 200 autres en 2018 dont 500 en France (comme en 2017). Sur ce total, un bon tiers sur les sites du missilier dans le centre de la France.

MBDA Résultats annuels

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription