0
Défense
Marine Nationale : Fin de carrière pour le Super Etendard.
Marine Nationale : Fin de carrière pour le Super Etendard.
© Cyrille Cosmao

| ehuberdeau

Marine Nationale : Fin de carrière pour le Super Etendard.

Un dernier passage bas, puis une ultime présentation à l'atterrissage... Les anciens et les équipages actuels des flottilles de chasse de la Marine Nationale ont assisté avec nostalgie à la dernière démonstration en vol du Super Etendard qui était officiellement retiré du service actif ce mardi 12 juillet 2016 sur la base aéronavale de Landivisiau. Trois appareils, sur les cinq derniers en état de vol, ont participé à une parade aérienne en compagnie de leur successeur le Rafale et d'un Hawkeye venu de Lann Bihoué.

Le Super Etendard est resté en service durant 38 ans dans la Marine Nationale et a démontré jusqu'au bout ses capacités, en étant pleinement intégré dans les opérations du groupe aérien embarqué déployé cette année dans le Golfe.

Jusqu'à 71 Super Etendard ont été en service dans la Marine Nationale, mais il ne restait plus que cinq Super Etendard Modernisés Standard 5 en ligne de vol à la fin de ce déploiement. Ces appareils vont être entreposés à Chateaudun et maintenus en état de vol en attendant un éventuel export. L'Argentine, seul autre utilisateur au monde du Super Etendard serait le client le plus logique. Mais rien n'est fait pour l'instant. Depuis 2015, la Marine Nationale a démantelé une quinzaine de cellules reformées de Super Etendard. Une autre quinzaine de cellules ont été confiées à des musées ou des écoles de formation des mécaniciens.

Si les marins se disent nostalgiques, ils ne sont pas tristes et ne regretteront pas le Super Etendard qui est remplacé très avantageusement par le Rafale. L'aéronautique Navale est en effet passée définitivement au "tout Rafale" avec le retrait du Super Etendard. La Marine Nationale va disposer de trois flottille de Rafale avec la transformation de la 17F, la dernière à avoir volé sur Super Etendard, sur l'appareil multirôle de Dassault. Cette dernière flottille devrait être opérationnelle sur Rafale à partir de 2018. En attendant il faudra former les pilotes, dont certains comme le nouveau commandant de la flottille, connaissent déjà le Rafale. Il faudra aussi se re familiariser avec les missions qui n'étaient plus effectuées par le Super Etendard depuis plusieurs années : la reconnaissance et la dissuasion.

Avec un groupe aérien "tout Rafale" et Hawkeye, embarqué sur "le Charles de Gaulle" et un groupe aéronaval pouvant comprendre les frégates de défense aérienne "Forbin" et les frégates multi missions "Aquitaine", avec leur hélicoptère NH90 "Caïman Marine", la Marine Nationale atteint désormais le format planifié et attendu depuis plusieurs années.

Les cinq derniers SEM français ont été retirés du service en 2016.
Les cinq derniers SEM français ont été retirés du service en 2016. © Emmanuel Huberdeau
Les cinq derniers SEM français ont été retirés du service en 2016.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription