0
Industrie

L'USS « Gerald Ford » en retard

PORTE-AVIONS

LE DERNIER-NÉ DES PORTE-AVIONS AMÉRICAINS, L'USS « GERALD FORD », CUMULE DIFFICULTÉS TECHNIQUES ET DÉRIVES DES COÛTS.Décidément,il n'y a pas que les programmes aéronautiques qui prennent du retard outre-Atlantique.Le dernier né des porte-avions américains, l'USS « Gerald R. Ford », accusait déjà deux ans de retard ! Le tout de la flotte américaine. Las, les difficultés ne cessent de le plomber.

CATAPULTES PEU FIABLES.Les nouvelles catapultes électromagnétiques,qui doivent donner la vitesse suffisante pour que les Les difficultés ne s'arrêtent pas là, le dernier-né des radars de Raytheon n'aurait jamais été testé en mer et les essais conduits à terre auraient été menés avec des logiciels encore en développement. Enfin,des problèmes ont été rencontrés avec les ascenseurs à munitions…Véritable challenge technologique, les difficultés rencontrées alourdissent la facture du programme.A ce jour,la facture nouveau bâtiment de l'US Navy qui devait être livré en septembre, le sera finalement, au mieux, en novembre de cette année. Le CVN 78 a été commandé en 2008 et doit être le PORTE-AVIONS le plus élaboré et le plus moderne avions décollent du pont, en lieu et place des anciennes catapultes à vapeur, s'avéreraient peu fiables. Tout comme les tout nouveaux brins d'arrêt, « incapables de gérer un haut niveau d'engagement », révèle un rapport du Pentagone.

totale des trois premiers bâtiments de la classe s'élèveraient à 49 Md$! Les premiers essais à la mer doivent intervenir cet été. La Marine américaine espère une entrée en service au mieux en 2021.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription