1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Berlin ILA 2018

0
Couverture
© Pierre-François Mouriaux/Air & Cosmos
28/04/2018 16:53 | Par A Berlin, Pierre-François Mouriaux

L'étendard de la coopération franco-allemande dans l'espace

Prévu pour fin 2020/début 2021, le satellite franco-allemand Merlin était l'une des vedettes du Salon ILA Berlin 2018, qui s'est tenu dans la capitale allemande du 25 au 29 avril.

Le programme Merlin (Methane Remote Sensing Lidar Mission) est une mission commune entre le Cnes et son homologue allemand, le DLR. A partir de fin 2020 ou début 2021, et pour une durée d’au moins trois ans, il doit mesurer précisément les colonnes de méthane présentes dans l'atmosphère, ainsi que leurs variations spatiales et temporelles, afin d’identifier les sources d'émission et les puits d’absorption et ce, en toutes saisons et pour toutes les latitudes terrestres.

Merlin devra être placé sur une orbite polaire quasi-circulaire et héliosynchrone, à une altitude d’environ 500 km, a priori à l’aide d’un lanceur européen.

 

Détecteur allemand et plateforme française.

La charge utile de Merlin est un lidar (laser), de type Ipda (Integrated Path Differential Absorption). Soutenu par le Ministère de l'économie et de la technologie (BMWi), il est développé en Allemagne par Airbus Defence and Space, avec la contribution d’autres industriels et d’instituts de recherche allemands, sous le contrôle du DLR. Il sera intégré à la plateforme générique Myriade Evolutions, développée pour le Cnes par Airbus Defence and Space à Toulouse. L’ensemble pèsera environ 430 kg au décollage.

 

Projet phare.

Interrogé au sujet du projet Merlin et de la coopération franco-allemande dans l’espace dans le n°2591 d’Air & Cosmos (paru le 20 avril 2018), Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, nous répondait : « Le dossier avance bien. Le lidar est développé par le DLR et nous sommes confiants face aux échéances qui sont devant nous, pour un lancement dans environ quatre ans. C’est le projet emblématique de notre coopération bilatérale avec l’Allemagne et de la continuité de notre relation : Merlin a été décidé [en février 2010] lorsque Jan Woerner [aujourd’hui directeur général de l’Agence spatiale européenne] était à la tête du DLR, et c’est avec Pascale Ehrenfreund [actuelle présidente du directoire du DLR ] que nous le réalisons. »

CNES Coopération franco-allemande DLR Jean-Yves Le Gall Merlin

Répondre à () :

| Connexion | Inscription