1
Espace
L’opérateur canadien Telesat commande près de 300 satellites pour sa constellation Lightspeed
L’opérateur canadien Telesat commande près de 300 satellites pour sa constellation Lightspeed
© Telesat / Thales Alenia Space

| Pierre-François Mouriaux

L’opérateur canadien Telesat commande près de 300 satellites pour sa constellation Lightspeed

Le suspense aura duré presque trois ans. C’est Thales Alenia Space qui a fini par remporter le contrat géant pour la fourniture de la future constellation canadienne dédiée à la connectivité.

Une constellation de plus pour la connectivité globale

A l’étude depuis plusieurs années pour la société canadienne de télécommunications par satellite Telesat, la constellation Lightspeed est destinée à fournir, depuis l’orbite basse, de la connectivité équivalente à la fibre optique partout dans le monde dès 2023.

Un projet qui vient s’ajouter à ceux de OneWeb, SpaceX (Starlink), Amazon (Kuiper) et peut-être un futur système souverain européen, pour ne parler que du monde occidental.

 

And the winner is…

C’est le constructeur franco-italien Thales Alenia Space qui a finalement été désigné comme vainqueur de cette compétition lancée par Telesat en 2018, fort de son expérience avec les constellations GlobalStar 2 de GlobalStar, O3B de SES et Iridium Next d’Iridium.

L’accord a été signé le 9 février à distance entre Dan Goldberg, président de Telesat, Hervé Derrey, président de Thales Alenia Space, Patrice Caine, président de Thales (qui détient 67 % de Thales Alenia Space) et Alessandro Profumo, président de Leonardo (propriétaire des 33 % restants).

Aux côtés de Hervé Derrey et Patrice Kaine se trouvait Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la relance en France.

« Je tiens à remercier chaleureusement Telesat pour avoir placé sa confiance en notre société. Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés à l’issue d’un long processus d’appel d’offres international, a déclaré Hervé Derrey. Thales Alenia Space maîtrise parfaitement les systèmes orbitaux éprouvés de bout en bout, la digitalisation des charges utiles, les liaisons inter-satellites, la gestion des organisations internationales, ainsi que les capacités industrielles dédiées aux constellations. Nous sommes honorés de mettre cette vaste expertise au service de ce grand programme ».

 

Architecture innovante

La constellation Lightspeed reposera « dans un premier temps » sur un réseau de 298 satellites de la classe 700-750 kg évoluant sur des orbites polaires et inclinées, entre 1 015 km et 1 325 km d'altitude.

Les satellites embarqueront des équipements avancés, tels que des antennes actives, des processeurs capables de traiter de multiples largeurs de bande ou des laser assurant les liaisons inter-satellites.

Une connectivité de plusieurs térabits par seconde est ainsi visée, afin de fournir des services professionnels sécurisés à faible latence et haut débit, avec un très haut niveau de flexibilité dans l’allocation des capacités.

 

Le contrat le plus important de l’histoire de Telesat

Fondée en 1969 à Ottawa, la société Telesat est aujourd’hui devenue le quatrième opérateur mondial de télécommunications par satellites.

Son investissement pour le déploiement de la constellation Lightspeed s'élève à 5 Md$, le contrat avec Thales Alenia Space représentant à lui seul 3 Md$.

Par ailleurs, dans le cadre de cet accord, Thales Alenia Space et le fournisseur franco-italien de services et d’applications satellitaires Telespazio (filiale de Leonardo et Thales) ont convenu d’un engagement capacitaire en faveur de Lightspeed.

En janvier 2019, Telesat avait déjà signé un accord avec l’opérateur de lancements américain Blue Origin, pour le déploiement de sa future constellation (à l’époque appelée Telesat LEO), lors de lancements multiples à l’aide du futur lanceur lourd New Glenn.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription