0
Défense
L'OCCAR lance l'étude du standard 3 de l'hélicoptère Tigre
L'OCCAR lance l'étude du standard 3 de l'hélicoptère Tigre
© Armée de Terre

| GBelan

L'OCCAR lance l'étude du standard 3 de l'hélicoptère Tigre

 

 

Passé quasi inaperçu, c'est à la toute fin juillet que l'OCCAR (organisme européen conjoint de coopération en matière d'armement) a signé, pour le compte de la France, l'Espagne et l'Allemagne, avec Airbus Helicopter, l'étude d'architecture, qui doit définir le future standard de l'hélicoptères de combat Tigre. Appelé Mark 3, il s'agira pour le Tigre de sa rénovation à mi-vie, et de définir ses capacités et son soutien pour la prochaine décennie.

La France et l'Allemagne sont moteurs de cette rénovation à mi-vie, l'Espagne est associé aux réflexions, tout comme l'Australie, qui met en œuvre le standard ARH, perçu au même moments que les français.

Si les états-majors ont déjà listé les capacités attendues, il s'agit ici, d'une coordination des futurs besoins, afin d'harmoniser la revalorisation entre les pays et lisser son financement.

 

Globalement, l'objectif du standard 3 est d'augmenter de façon cohérente les capacités DRI du Tigre (Détection, reconnaissance et identification) et celles des armements pour, au final, voir, identifier et tirer de plus loin. Les efforts porteront donc sur le Strix et sur le viseur de casque Topowl. Le Tigre HAD bénéficie déjà d'une évolution majeure avec un meilleur affichage des informations de vol qui permet de faire l'économie d'un viseur tête haute (Head-Up Display) en place pilote. La prochaine étape concernera sans doute une fusion des images IR et IL (obtenues respectivement par le Strix et les JVN) ainsi que l'affichage en couleurs. Autre amélioration recherchée, et c'est là une leçon du Mali, l'armée de terre travaille sur une meilleure protection du casque contre la poussière et les chaleurs extrêmes.

 

Pour ce qui concerne l'armement, côté français, l'actualisation de la Loi de programmation militaire, qui vient d'être actée, a prévu de lancer le programme « Roquette de précision métrique (RPM) ». L'objectif est d'intégrer sur la roquette Srai de 68 mm, de TDA, un système de visée laser afin d'engager des cibles mobiles ou fixes de manière très précise. L'entrée en service est prévue pour 2019.

L’autre sujet sera le remplacement du missile AGM-114 Hellfire II dont Lockheed a cessé la production. A l'horizon 2020-2023, il s'agira de choisir, probablement entre une nouvelle évolution du Hellfire ou un missile européen, MBDA proposant son MRCM (Multi-Role Combat Missile).

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription