0
Industrie
L'Iran veut aussi de l'ATR 72-600
L'Iran veut aussi de l'ATR 72-600
© Cosmao

| yann cochennec

L'Iran veut aussi de l'ATR 72-600

Les responsables d'ATR sont attendus à Téhéran dans les prochains jours. C'est ce qu'a déclaré le vice-ministre iranien des Transports, ce samedi 30 janvier, selon le site web du Journal Sud-Ouest. "Nous en avons discuté en Italie et en France. Les responsables d'ATR doivent venir à Téhéran dans les prochains jours pour finaliser l'accord", a déclaré Asghar Fakrieh Kashan.

Un accord qui porte sur l'achat par l'Iran de 20 turbopropulseurs ATR fermes auxquels s'ajoutent 20 options. De quoi venir arrondir encore un peu plus le carnet de commandes de la société franco-italienne dont les ventes ont fait une pause en 2015 après des années de croissance. Reste que le carnet de commandes d'ATR reste confortable avec trois années de production en perspective au rythme actuel des livraisons.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription