1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© ISRO
06/06/2017 15:42 | Par Pierre-François Mouriaux

L'Inde dans la cour des grands

L'agence spatiale indienne (Isro) a procédé hier au lancement de son nouveau lanceur géostationnaire, GSLV Mark III, capable de placer sur orbite de transfert géostationnaire des charges utiles de 4 tonnes.

Avec le GSLV (Geosynchronous Satellite Launch Vehicle) Mark II, l'Inde disposait depuis avril 2010 d'un lanceur capable d'expédier des charges utiles de 2,35 t vers l'orbite de transfert géostationnaire (GTO). Depuis le 5 juin (avec... 13 ans de retard), la capacité est passée à 4 t grâce au vol inaugural du GSLV Mark III, surnommé « Fat boy » (gros garçon), du fait de sa silhouette trapue : 42,43 m de hauteur pour un diamètre de 4 m pour son corps central. Flanqué de deux propulseurs à poudre latéraux S200, le lanceur comprend deux étages. Le premier est équipé de deux moteurs Vikas (dérivés du moteur Viking d'Ariane), fonctionnant au UH25/N2O4, le second utilise un nouveau moteur « maison », le CE-20, cryogénique (LH2/LOX).

 

Développer l'Internet en Inde.

Le lancement a été effectué à 11h58 UTC (17h28, heure locale) depuis la base de Sriharikota, sur la côté orientale de l'Inde. Il a permis la mise à poste du satellite Gsat 19E, le plus lourd jamais lancé par l'Inde avec un lanceur national (3 136 kg), pour le compte de l'opérateur indien Insat. L'orbite visée était de 170 x 35 975 km, inclinée de 21,5°. Doté d'une puissance de 4,5 kW et placé sur la position 74°E, Gsat 19E doit contribuer à développer le réseau Internet du pays.

Un premier essai suborbital avait été effectué le 18 décembre 2014 avec un prototype de cabine triplaces (inhabitée), de 3 735 kg. Baptisé Care (Crew module Atmospheric Rentry Experiment), il avait été récupéré après un vol culminant à 126 km d'altitude.

Le second vol du GSLV Mark III est prévu pour le premier trimestre 2018, avec le satellite Gsat 20.

GSLV Inde Isro Sriharikota Biman Bangladesh Airlines Bombardier Q400 crash Lion Air sécurité aérienne

Répondre à () :

| Connexion | Inscription