0
Défense
L’Europe de la Défense discutée à Bratislava
L’Europe de la Défense discutée à Bratislava
© DR

| Benoit Gilson

L’Europe de la Défense discutée à Bratislava

Dans la foulée du sommet « informel » des chefs d’états à 27, les ministres de la Défense se sont réunis « informellement » à Bratislava à 28 …

Les 28 ministres européens de la Défense se sont retrouvés à Bratislava pour envisager l’avenir de la Défense européenne dans le contexte de l’après-Brexit. Un exercice difficile dans la mesure où la France et l’Allemagne font preuve d’une nouvelle ambition (voir A&C 2514 du 16 septembre 2016) pour l’Europe de la Défense mais que la Grande-Bretagne pèsera de tout son poids pour qu’il en soit autrement.

La France et l’Allemagne souhaitent aboutir à la mise en commun des moyens militaires, à l’approfondissement de la coopération dans des missions européennes et à l’établissement d’un commandement civil-militaire commun. De quoi augmenter la capacité d’action de l’Union européenne indépendamment de l’OTAN. Ce que ce dernier ne voit pas forcément d’un mauvais œil car ces moyens nouveaux pourraient aussi être mis au service de l’Alliance. Les aspects industriels seront également pris en considération et notamment la proposition – une parmi beaucoup d’autres - de la Commissaire européenne à l’Industrie visant à faire émettre par les états membres des emprunts obligataires communs pour financer des projets en matière de défense.

Autant de projets dont les Anglais ne veulent pas entendre parler. « Nous allons continuer à toute idée d’une armée de l’UE ou d’un commandement militaire de l’UE », a confié le ministre britannique de la Défense. Le ton était donné et il en sera manifestement ainsi tant que les Britanniques n'auront pas officiellement et formellement encleché leur sortie de l'Union. Une vision suivie également par d'autres pays - pays baltes, Pologne - qui craignent qu'un affablissement de l'OTAN ne fragilise leurs positions face à la Russie. 

Face à de telles divergences de vues, l'Europe s'accorde pour avancer pas à pas, sur base de dossiers concrets. Les ministres ont ainsi convenu d'élaborer d'ici novembre un plan de mise en oeuvre de la stratégie globale de l'Union en matière de défense. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription