0
Avions de combat
Les Rafale de retour en Afrique © Ministère des armées

| ehuberdeau

Les Rafale de retour en Afrique

Un détachement de trois Rafale est déployé temporairement au Tchad pour effectuer des missions de reconnaissance.

Le ministère des armées a annoncé le déploiement temporaire depuis le 24 février 2019 de trois Rafale de l'armée de l'Air à N'Djamena pour participer à l'opération Barkhane. Depuis 2016 seuls les Mirage 2000 (C, D actuellement et N jusqu'en 2018) contribuent au volet aérien de l'opération. Tandis que les Rafale sont déployés au Moyen-Orient dans le cadre de l'opération Chammal. 

Selon l'état major des armées, ces Rafale apportent "une capacité temporaire de renseignement d’origine image « champ large » complémentaire d’autres capteurs déjà présents comme par exemple les drones ou l'imagerie satellitaire." 

En effet contrairement au Rafale, le Mirage 2000 ne peut emporter la nacelle Reco-NG permettant de réaliser des vues aériennes d'un théâtre d'opération. Les drones MQ-9 Reaper quant à eux sont équipés de capteurs optiques à champs étroit idéal pour surveiller une zone donnée mais non adaptés à la reconnaissance d'une zone étendue. Les satellites contribuent également à la connaissance du théâtre mais avec des définitions d'image différentes et des contraintes en terme de passage au dessus de la zone d'intérêt. 

La présence des Rafale devraient permettre de rafraîchir les bases de données de prises de vue aérienne du théâtre estime l'état major des armées. Les missions seront réalisées en coordination avec un ravitailleur en vol C-135. En effet la zone d'action de Barkhane est très vaste et souvent comparée à l'Europe en terme de dimensions. Des ravitaillements en vol seront donc nécessaires pour survoler la zone.

Armée de l'Air Dassault Rafale Opération Barkhane

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription