0
International
Les moteurs F1 d’Apollo exposés
Les moteurs F1 d’Apollo exposés
© bezosexpeditions.com

| Paul.Uttscheid

Les moteurs F1 d’Apollo exposés

Les moteurs F1 d’Apollo exposés Le PDG d’Amazon mais également fondateur de Blue Origin, Jeff Bezos, avait 5 ans lors des premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong. C’est grâce à ses marches lunaires qu’il est devenu passionné par l’exploration spatiale. Il a entièrement financé des expéditions qui ont permis de localiser en mars 2012 les moteurs F1, équipant le premier étage de la célèbre Saturn V qui emmena les premiers hommes sur la Lune. Charles Bolden, administrateur à l’époque de la NASA l’avait félicité et lui avait souhaité bonne chance pour son projet. En 2013 les moteurs étaient remontés à la surface après plus de 40 ans dans l’eau de mer. Encore propriété de la NASA, même après leurs « abandons » dans l’océan, les restes du moteur 3 d’Apollo 12 avaient été rendus le 19 novembre 2015 pour les 46 ans de l’alunissage. Le moteur F1 (poussée de 690 tonnes) est toujours le plus puissant en 2017 pour un moteur à ergols liquide et chambre de combustion unique. Il mesure 5,8m pour 8,4 tonnes et consommait 58 000L de carburant (RP-1 kérosène de qualité aérospatial) ainsi que 94 000 d’oxygène agissant comme comburant. Aujourd’hui entièrement restaurés les moteurs remontés à la surface ont pris officiellement leurs places au Museum of Flight de Seattle, sa ville natale dans le cadre d’une exposition permanente sur Apollo, avec les restes des moteurs d’Apollo 12 et 16. Des morceaux supplémentaires également retrouvés vont être exposés dans les mois et années à venir au National Air and Space Museum de la Smithsonian Institute, et au Cosmosphere au Kansas. Les moteurs repêchés depuis plus de 4km de profondeur grâce à un système de sous-marin téléguidé se situaient à 640 km à l’Est de Cap Canaveral (Floride), après avoir chutés de 65km après leurs largages, ce qui explique en partie leurs mauvais état. Jeff Bezos avait annoncé la difficulté des les identifier car les plaques avec les numéros de séries étaient fortement dégradées. Jeff Bezos espère redonner le goût de l’exploration spatiale aux jeunes générations avec ce projet qui s’est malheureusement perdu avec la banalité qu’on lui donne aujourd’hui...

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription