0
Espace
Les 20 ans de la mission Cassiopée © Pierre-François Mouriaux

| Pierre-François Mouriaux

Les 20 ans de la mission Cassiopée

Le 17 août 1996 débutait la mission franco-russe Cassiopée à destination de la station Mir. A cette occasion, Claudie Haigneré devenait la première (et toujours seule) Française de l'espace.

Partie depuis Baïkonour à bord du Soyouz TM-24 en compagnie des Russes Valéri Korzoun et Alexandre Kaléri, Claudie Haigneré (André Deshays, à l'époque) rejoignit deux jours plus tard la station Mir et son 25e équipage (Youri Onoufrienko et Youri Oussatchov), pour un séjour de douze jours et treize heures. Elle devenait ainsi le 352e sujet et la 31e femme de l'espace -la première Française et la deuxième Européenne, cinq ans après l'Anglaise Helen Sharman. Le retour s'effectua le 2 septembre 1996 à bord du Soyouz TM-23.

Cinquième mission spatiale habitée franco-russe, la mission Cassiopée se plaçait dans la continuité des vols précédents, essentiellement consacrée aux sciences de la vie, aux sciences physiques et à la technologie spatiale.

Née au Creusot en 1957, médecin rhumatologue et docteur en neuroscience, Claudie Haigneré avait été sélectionnée comme astronaute par le Cnes en septembre 1985. Elle avait servi de doublure en 1992-1993 pour la mission Altaïr de son futur mari Jean-Pierre Haigneré. Elle effectua un second vol spatial en octobre-novembre 2001, cette fois à bord de la Station spatiale internationale (mission Andromède), avant de devenir ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles technologies et ministre déléguée aux Affaires européennes entre juin 2002 et mai 2005, puis présidente d'Universcience entre décembre 2009 et mars 2015. Elle est aujourd'hui conseillère auprès du président de l'Agence spatiale européenne.

Depuis le second vol de Claudie Haigneré en 2001, une seule Européenne a séjourné dans l'espace : l'Italienne Samantha Cristoforetti, à l'occasion de la mission Futura à bord de l'ISS entre novembre 2014 et juin 2015. Claudie Haigneré était la septième astronaute du Cnes à effectuer un séjour orbital depuis 1982, après Jean-Loup Chrétien, Patrick Baudry, Michel Tognini, Jean-Pierre Haigneré, Jean-François Clervoy et Jean-Jacques Favier. Lui ont succédé sa doublure Léopold Eyharts en 1998, puis Philippe Perrin en 2002, en attendant cet hiver Thomas Pesquet (mission Proxima).

 

ANNIVERSAIRE Station Mir Cnes Soyouz Astronautes

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription