0
Espace
Le module Beam gonflé lors du second essai © NASA TV

| Pierre-François Mouriaux

Le module Beam gonflé lors du second essai

Deux jours après une tentative infructueuse, le module de Bigelow Aerospace a pu être gonflé avec succès à bord de la Station spatiale internationale.

Jeudi 26 mai, le module Beam ne s’était déployé que sur quelques centimètres en longueur et en diamètre, et la pression à l’intérieur avait dépassé la courbe de sécurité. La manœuvre avait donc été suspendue au bout de 2h30, et a été suivie de deux journées de réunions entre les équipes de la Nasa et de Bigelow Aerospace.

Les opérations, toujours menées par Jeff Williams, ont finalement repris samedi 28 mai à 15h04 (heure de Paris), et ont duré... sept heures. L’approche, prudente au départ, a petit à petit laissé place à la confiance, avec des injections d’air plus longues et plus rapprochés, jusqu’à 30 secondes d’affilée. Au total, la vanne a été ouverte à 25 reprises, durant 2 minutes et 27 secondes. A 22h06 (heure de Paris), Beam avait atteint une longueur d’environ 1,70 m et un diamètre de 3,20 m.

La pressurisation du module, elle, n’a duré que dix minutes. Réalisée cette fois à l’aide des réservoirs d’air internes, elle s’est achevée à 22h44 (heure de Paris), à un niveau proche de la pression de la Station. Elle devait être parfaitement égalisée avant la première visite de l’équipage, qui devrait intervenir 80 heures plus tard, après la fin des différentes vérifications. Les astronautes actionneront alors les capteurs d'environnement qui permettront une surveillance du module durant deux ans. Ils l’occuperont ensuite quelques heures, trois ou quatre fois par an.

Quinzième module pressurisé de l’ISS (dont près de la moitié ont été fournis par Thales Alenia Space), Beam mesure désormais près de 4 m de long, pour un diamètre de 3,22 m. Le 29 mai, 24 heures après son déploiement, Bigelow Aerospace confirmait avoir reçu de bonnes données, avec un maintien constant de la pression à bord.

Bigelow Aerospace, créée par le magnat de l’hôtellerie Robert Bigelow en 1999, avait déjà testé cette technologie de module gonflable (héritée du projet TransHab, abandonné par la NASA en 2000) avec le vol de deux démonstrateurs automatisés de 11,5 m3 : Genesis I et II. Lancés par des fusées Dnepr les 12 juillet 2006 et 28 juin 2007, ils avaient été déployés avec succès (mais de façon radiale) et sont toujours à poste aujourd’hui, respectivement sur des orbites de 499,8 km x 551,3 km et 491,5 km x 564,8 km, inclinées de 64°.

La Station n'avait pas reçu de nouvel élément depuis la mission STS-133 de la navette Discovery, en février 2011. A l’époque, il s’agissait de l’installation définitive du module logistique multi-usages MPLM Leonardo.

 

 

ISS station spatiale BeAM Bigelow Aerospace NASA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription