0
Espace
Le lancement de Kosmos 2500 a été observé de l'ISS
Le lancement de Kosmos 2500 a été observé de l'ISS
© ISS-Rechetnev

| Stefan Barensky 331 mots

Le lancement de Kosmos 2500 a été observé de l'ISS

Le 14 juin à 17h16 TU, un lanceur Soyouz 2-1b/Fregat M a décollé du cosmodrome de Plessetsk, au nord de la Russie, pour mettre sur orbite le 55e satellite de navigation Ouragan M (le 43e à atteindre l'orbite).

 

Une partie de la phase propulsée du lancement a pu être observée par l'équipage de l'ISS et photographiée par l'astronaute européen Alexander Gerst alors que le complexe orbital survolait le nord du Kazakhstan.

 

Construit par ISS Rechetnev à Krasnoïarsk en Sibérie orientale, ce satellite de 1415 kg devrait être baptisé officiellement Kosmos 2500, suivant une tradition de « nom de couverture » remontant à 1962.

 

A l'origine, le nom « Kosmos » masquait une variété de missions, aussi bien civiles que militaires, englobant satellites scientifiques, satellites espions, démonstrateurs technologiques, vols d'essais de vaisseaux spatiaux et même échecs de lancements de sondes interplanétaires voire de station spatiale.

 

Pendant 18 ans, de 1971 à 1988, plus de 88 Kosmos étaient lancés chaque année en moyenne, soit environ un tous les quatre jours, avec un record de 101 en 1976.

 

Avec le réchauffement des relations soviéto-occidentales puis l'effondrement du bloc soviétique, de plus en plus de familles de satellites ont émergé de l'anonymat. Aujourd'hui, le nom « Kosmos » ne sert plus que pour quelques familles de satellites militaires.

 

Au cours des 18 dernières années, la cadence n'a été que de neuf satellites par an, avec un record d'à peine trois satellites en 2012.

 

Placé sur une orbite circulaire à 19 140 km d'altitude et 64,8° d'inclinaison par l'équateur, Kosmos 2500 va intégrer la constellation Glonass, équivalent russe du GPS américain et du Galileo européen, au sein de laquelle il va remplacer Kosmos 2443, lancé en 2008.

 

Six autres Ouragan M doivent être lancés jusqu'en 2015, avant leur remplacement à partir de 2016 par la série Ouragan K2 plus moderne. Notamment, son électronique ne nécessitera plus d'être protégée par une enceinte pressurisée.

 

Cette nouvelle version emportera deux horloges atomiques au césium et deux au rubidium, contre trois horloges au césium sur la version actuelle.

Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS
Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS © ESA/Alexander Gerst
Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS
Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS
Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS © ESA/Alexander Gerst
Le lancement de Kosmos 2500 vu depuis l'ISS
Le lanceur Soyouz 2-1b du satellite Kosmos 2500 (Ouragan M) pour le réseau Glonass
Le lanceur Soyouz 2-1b du satellite Kosmos 2500 (Ouragan M) pour le réseau Glonass © DR
Le lanceur Soyouz 2-1b du satellite Kosmos 2500 (Ouragan M) pour le réseau Glonass

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription