0
Avions de combat
Le Hornet au tremplin
Le Hornet au tremplin
© Boeing

| Antony Angrand 245 mots

Le Hornet au tremplin

Boeing et l’US Navy ont récemment prouvé que le F/A-18 Super Hornet peut décoller à partir d’un tremplin ("ski-jump"), démontrant ainsi l’adéquation de l’avion pour les porte-avions utilisés par l’Inde, qui cherche à s'équiper d'un nouveau chasseur.

Compatible avec le Ski-Jump

Boeing et l’US Navy ont récemment prouvé que le F/A-18 Super Hornet peut décoller à partir d’un tremplin ("ski-jump"), démontrant ainsi l’adéquation de l’avion pour les porte-avions utilisés par l’Inde. Ce mode de décollage permet de se passer de catapulte est également employé par la Russie et la Chine et la Grande-Bretagne. 

Des essais à "Pax"

Les essais, qui ont eu lieu à la base aérienne navale de Patuxent River, dans le Maryland, ont montré que le Super Hornet  serait compatible  avec le STOBAR (Short Takeoff but Arrested Recovery, autrement dit décollage par tremplin et atterrissage avec câble d'appontage) de la marine indienne et a validé des études de simulation antérieures de Boeing. Le Dassaut Rafale, qui concourt dans le cadre de ce même marché puisque la marine indienne évalue ses options quant à l'acquisition d'un futur appareil, dispose exactement des mêmes capacités. 

Deux Block III livrés à l'US Navy

Les démonstrations sur tremplin font suite à la livraison de deux F/A-18 Super Hornet block III à l’US Navy en juin. Boeing est sous contrat pour fournir des capacités block III de nouvelle génération à l’US Navy à partir de 2021. Parmi les améliorations de systèmes, on note notamment l'allongement de l'autonomie du Super Hornet, qui sera permise par des réservoirs plus importants. Le système cockpit sera lui aussi modernisé, ainsi que les technologies de communication. Enfin, des travaux seront conduits afin de limiter la signature radar de l'appareil.

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription