0
Espace
Lancements de juillet : la session de rattrapage
Lancements de juillet : la session de rattrapage
© ESA-Cnes-Arianespace

| Stefan Barensky 766 mots

Lancements de juillet : la session de rattrapage

En termes de lancements spatiaux, juin aura été un mois décevant. Sur huit missions prévues, à peine trois ont été effectuées. Le Falcon 9 a enregistré de nouveaux reports et affiche maintenant plus de deux mois de retard sur son planning. Le vol du cargo Cygnus sur Antares a été reporté également, tout comme le retour en vol du Proton, le vol inaugural d'Angara ou le lancement d'une grappe de satellites sur Soyouz.

 

Du coup, le manifeste de juillet s'est rempli, puisque l'on y retrouve ces missions en sus de celles déjà annoncées pour ce mois, ce qui fait que dix à onze lancements pourraient avoir lieu.

 

Le 1er juillet à 9h56 TU, un lanceur Delta 2/7320-10C d'United Launch Alliance doit retourner en vol depuis Vandenberg pour mettre sur orbite le satellite OCO-2 (Orbiting Carbon Observatory) de 450 kg, construit par Orbital Sciences pour la Nasa. Il s'agit d'une redite de la mission OCO-1 détruite en 2009 dans l'échec de son lanceur Taurus. Ce lancement marque aussi le retour en vol du Delta 2, retiré du service en 2011 alors qu'ULA disposait encore d'éléments pour assembler six lanceurs.

DERNIERE MINUTE : Report dû à un problème sur le pas de tir.

Début juillet, une nouvelle tentative est attendue pour le premier lanceur Angara de Khrounitchev qui doit décoller de Plessetsk pour un vol suborbitral de démonstration. Le lanceur volera en configuration 1.2PP.

Le 3 juillet à 12h08 TU, également de Plessetsk, un lanceur Rokot KM de Khrounitchev emportera un triplet triplet de satellites de messagerie Gonets M (280 kg pièce) construits par ISS-Rechetnev ainsi que le satellite radio amateur Dosaaf 85.

Le 8 juillet à 14h58 TU, un Soyouz 2-1B équipé d'un étage supérieur Fregat M décollera de Baïkonour pour mettre sur orbite le satellite météorologique Meteor M2 (2 700 kg), développé par Vniiem pour NTs OMZ, ainsi que le satellite d'observation SkySat 2 (120 kg) de SkyBox Imaging, le satellite technologique britannique TechDemoSat 1 (150 kg) de SSTL et six autres charges auxiliaires venues de Lettonie, de Norvège, du Royaume-Uni et de Russie.

Le 10 juillet à 18h56 TU, Arianespace lancera du Centre spatial guyanais un autre Soyouz 2-1B/Fregat M, cette fois-ci en configuration européanisée Soyouz ST-B (mission VS08), avec à son bord la deuxième grappe de quatres satellites de télécommunications O3B (700 kg chacun) construits par Thales Alenia Space pour le compte d'O3B Networks.

C'est également à partir du 10 juillet, qu'Orbital Sciences prévoit de satelliser son troisième cargo Cygnus (5 300 kg) à destination de la Station spatiale internationale à l'aide de son lanceur Antares 120 qui décollera de la base de Wallops Island, en Virginie. Ce cargo transportera notamment 24 satellites d'observation de Planet Labs, pour compléter les 22 lancés de l'ISS en janvier et février qui sont encore sur orbite (deux sont déjà retombés dans l'atmosphère) et les 11 satellisés par Dnepr en juin. Ce vol a été retardé suite à la défaillance d'un moteur AJ26 (version américanisée du NK-33) en essai à feu.

Le 14 juillet, SpaceX prévoit d'effectuer une nouvelle tentative pour le lancement maintes fois reporté de son Falcon 9 v1.1 depuis Cape Canaveral, avec une grappe de six petits satellites de messagerie Orbcomm OG2 (165 kg chacun) construits par Sierra Nevada Corp. (SNC) pour l'opérateur américain Orbcomm.

Le 17 juillet à 21h40 TU, un lanceur Soyouz 2-1A décollera de Baïkonour avec le satellite de recherche en microgravité Foton M-4 (6410 kg) développé par TsSKB-Progress pour Roskosmos.

Le 23 juillet à 21h44 TU, ce sera au tour d'un lanceur Soyouz U, toujours depuis Baïkonour qui placera sur orbite le cargo ravitailleur Progress M-24M (7280 kg), construit par RKK Energiya pour Roskosmos, à destination de l'ISS.

Un peu plus tard dans la nuit du 23 au 24 juillet, entre 22h00 et 02h00 TU, la charge militaire américaine AFSPC-4 sera lancée de Cape Canaveral sur un Delta 4M+ (4,2) d'United Launch Alliance. Elle comprendra notamment les deux satellites inspecteurs GSSAP (Geosynchronous Space Situational Awareness Program) d'Orbital Sciences et le nanosatellite ANGELS (Autonomous NanoSatellite Guardian for Evaluating Local Space).

Le 25 juillet à 01h44 TU, une Ariane 5ES d'Arianespace (mission VA219) doit lancer de Kourou un autre cargo à destination de l'ISS : l'ATV-5 « Georges Lemaître » (20 235 kg), le dernier des ATV produits par  Airbus Defence & Space - Space Systems pour le compte de l'ESA.

A partir du 28 juillet, depuis sa base de Sriharikota, l'agence spatiale indienne Isro pourrait à son tour effectuer un vol suborbital expérimental d'un nouveau lanceur, à savoir le GSLV Mk3 (X1) avec un étage supérieur factice et un modèle de future capsule spatiale habitée.

Encapsulation d'OCO-2 sur Delta 2
Encapsulation d'OCO-2 sur Delta 2 © Nasa
Encapsulation d'OCO-2 sur Delta 2
Préparation du lanceur Angara 1.2PP
Préparation du lanceur Angara 1.2PP © Ministère de la Défense de la Fédération de Russie
Préparation du lanceur Angara 1.2PP
Un satellite Orbcomm OG2
Un satellite Orbcomm OG2 © SNC
Un satellite Orbcomm OG2
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation © Orbital
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation
Préparation du lanceur Angara 1.2PP
Préparation du lanceur Angara 1.2PP © Ministère de la Défense de la Fédération de Russie
Préparation du lanceur Angara 1.2PP
Meteor M
Meteor M © Vniiem
Meteor M
Un satellite Gonets M, version civile des Rodnik S
Un satellite Gonets M, version civile des Rodnik S © ISS Rechetnev
Un satellite Gonets M, version civile des Rodnik S
O3B sous coiffe
O3B sous coiffe © ESA-Cnes-Arianespace
O3B sous coiffe

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription